Codemasters est de retour avec F1 2020 ! Après un épisode 2019 plutôt booster qui a su nous surprendre, que donne donc son petit frère ? Verdict !

On va tout de suite mettre les pieds dans le plat ou plutôt sur les pédales et on va parler des graphismes. Comparé à son grand frère de 2019, F1 2020 est quasiment identique, comme on l’avait dit dans le test du précédent opus (que vous pouvez lire ici) l’amélioration est surtout mécanique et sonore pour ce nouvel opus. Codemasters a, en effet, écouter les fans qui trouvaient que les moteurs faisaient un bruit de tracteur en fin vie. ce n’est pas nous qui le disons mais les puristes du jeu. Cet année le studio à donc décidé de nous livrer une immersion encore plus proche de la réalité avec un son moteur digitalisé. On notera aussi l’ajout de deux nouveaux circuits : Hanoï au Viet-Nam et Zandvoort au Pays-bas qui est de retour après 35 ans d’absence en F1.

La plus grosse nouveauté de F1 2020, est l’arrivée de quelque chose que les fans demandaient depuis un petit moment : un mode carrière et de gestion de son écurie. Codemasters a encore une fois écouté les joueurs avec le mode My Team. Dans ce mode de jeu, vous êtes à la fois pilote et directeur de votre propre écurie. Vous devrez donc gérer l’emploi du temps de vos employés, recruter des pilotes qui seront vos coéquipiers, améliorer votre garage et son département de recherche pour améliorer votre voiture et bien sur trouver des sponsors, et surtout faire attention à vos dépenses car certaines actions vous coûteront de l’argent.

Le mode My Team est sans doute le coup de fraîcheur dont la licence avait besoin. Vous devrez tout gérer pour que votre équipe soit au top et surtout reste dans le tableau en fin de saison. Certains de vos sponsors vous demanderont d’être classé dans les 10 ou 5 premiers du tableaux constructeur pour faire affaire avec vous. Car oui, si en F1 finir premier en tant que pilote est une réussite, faire gagner des points en tant que constructeur est d’autant plus important car c’est l’équipe qui a besoin de sponsor et surtout d’argent pour développer la voiture. Le mode My Team est d’ailleurs basé là-dessus puisque chaque contrat passé avec un sponsor ou un investisseur concerne votre écurie et votre team. Les journalistes ont, eu aussi, été un peu modifier. Vous aurez plus d’interviews étant donné que vous êtes à la fois pilote et PDG de votre équipe. Vous donnerez certaines interviews directement dans votre « usine », sur le lieu de la course ou dans les padocks avant le départ ou après la course. Codemasters a aussi pensé à l’avenir de votre garage puisqu’en gagnant des courses et championnats vous améliorerez aussi votre équipement et surtout le personnel de votre Team. Vous commencerez au début avec une usine et des locaux modestes puis à force de gagner vous commencerez à augmenter la taille de vos locaux pour peut-être finir sur des locaux immenses comme ceux de Ferrari ou Mercedes. Vous pourrez alors aussi commencer à recruter des pilotes connues comme Leclerc ou Ricciardo et même peut être Lewis Hamilton.

Graphiquement, le jeu est quelque peu identique à son petit frère de 2019, cependant Codemasters essaie quand même d’améliorer son jeu. Les lumières on été retravaillées, les visages des pilotes et du staff/journalistes mieux modélisés et plus réalistes. Aussi, nous avons enfin des cinématiques de victoire qui donnent envie de gagner. Le Gameplay a lui aussi été retravaillé et risque de faire grincer quelques dents puisque Codemasters a décidé de « casualiser » le jeu et le rendre plus accessible au fans de F1 qui ne sont pas des pros de la manette, du clavier ou du volant. Les joueurs pourront donc activer ou désactiver pas mal d’aide (retour en piste automatique, hors piste moins réaliste etc…) pour que le jeu conviennent à leur attente. Le HUD à lui aussi été retravaillé. Il n’est certes pas aussi épuré que celui de 2019 mais pour une fois, le joueur pourra le déplacer et aussi déplacer d’autre élément afficher à l’écran comme les rétroviseurs et le petit carré des informations de la voiture.

Pour conclure, F1 2020 est comme une bonne bouteille, elle se bonifie avec le temps. Même si pour le moment le cru est bon, on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise cuvée. Même si graphiquement l’opus 2020 est quelque peu identique à celui de 2019. Les petites améliorations graphiques et sonores sont les bienvenues. Le mode My Team est quand à lui LA grosse surprise réussie de cet opus. On prend le temps de faire les bons choix quitte à parfois prendre des risques sur certaines choses.

F1 2020 est disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

Test effectué sur PC avec une dématérialisée fourni par l’éditeur.

Les Plus Les Moins
Un gameplay efficace L’IA pas forcement agressive en facile
Graphiquement toujours beau La casualisation du jeu
Le mode My Team Le HUD pas forcement beau
les deux nouveaux circuit
Pouvoir modifier le HUD en course

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.