Square Enix propose Voice of Cards: The Forsaken Maiden, nouvel opus de Voice of Cards. Que vaut donc cette suite ? Verdict !

Ce jeu est la suite de « The Isle Dragon Roars », disons que l’histoire se passe dans le même univers sans être une suite directe.

Vous incarnez un jeune aventurier Samjïn accompagné de Alva, une jeune fille muette dont vous vous êtes liés d’amitié récemment.

Vous voulez parcourir le monde ou tout du moins quitter votre village et pour cela partir en bateau (ou tout du moins en construire un), ce qui vous mènera à la recherche de 4 prêtresses chacune sur une île différente, une histoire des plus classiques.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette licence, une voix off vous raconte l’histoire et décrit vos actions.

Il faudra faire des choix (un peu comme les livres dont vous êtes le héros) à l’aide de cartes décrivant les réponses (oui / non) ou les actes possibles (attaquer / discuter).

Le monde du jeu est représenté par un échiquier (limité par des bordures) sur lequel votre personnage, représenté par un pion, évolue case par case.

A chaque nouveau pas, vous découvrez la carte du jeu et vous avez la vision sur les cases environnantes, sur les cases « spéciales » révélées (village, grotte, tour, etc.) vous allez faire des rencontres et pouvoir interagir avec divers personnages (alliés ou pnj), ou combattre les ennemis affichés à l’écran.

Les combats apparaissent soit en rencontrant un ennemi sur l’échiquier soit par rapport à un évènement, le système est bien connu des fans de jeux de cartes et a été simplifié au possible chaque adversaire possèdes des points d’attaque et de défense et avec des cartes de « sort », il faudra faire baisser ceux de son ennemi à zéro pour remporter la partie.

Vous pouvez aussi utiliser des gemmes en nombre limité afin de renforcer vos sorts ainsi que des attaques critiques qui enlèvent des points supplémentaires aux ennemis mais aussi des attaques élémentaires qui si bien utilisées seront efficaces sur les points faibles de l’ennemi.

Après chaque combat remporté, vous gagnez de l’expérience (pour monter vos statistiques et apprendre de nouvelles techniques à chaque montée de niveau), de l’or, des talents (des capacités passives), des fois même le monstre terrassé laissera un butin et il faudra faire un choix pour savoir lequel garder (une simple potion ou une montagne d’or), etc.

Après un tuto un peu long mais mieux géré que dans le premier opus, pour vous plonger dans une ambiance qui vous régale mais est-ce étonnant, vu l’équipe qui travaille sur ce titre ?

Si on accroche, c’est un pur plaisir de jouer à Voice of cards et de se laisser emporter par la narration.

Un système très jeu de rôle de plateau, certains penseront qu’on subit un peu trop l’histoire mais pour ma part, j’ai trouvé ça très plaisant et chill. J’attends le prochain projet de Yoko Taro avec impatience mais surtout le design des cartes donne tellement envie d’avoir la même chose en live et de faire des combats entre amis.

Voice of Cards: The Forsaken Maiden est disponible au format numérique sur Nintendo Switch, PlayStation 4 et PC via Steam.

Test effectué sur PS4 sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
Le talent de Yoko Taro Un style narratif qui ne plaira pas à tout le monde
Les artworks notamment des personnages
L’OST par entre autre le talentueux Okabe
Voix anglaises ou japonaises
Localisation française (heureusement).

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.