Outriders est le fruit de la collaboration entre People Can Fly, les développeurs de Gears of War : Judgment et Bulletstorm, et Square Enix External Studios, les créateurs de Sleeping Dogs et Just Cause.

Histoire

Outriders est un shooter RPG percutant qui prend place dans un univers sombre de science-fiction. Ce qu’il reste de l’Humanité se vide de son sang dans les tranchées de l’impitoyable monde sauvage d’Enoch.

Vous vous réveillez et apprenez que vous êtes l’un des derniers Outriders devenu Altéré et que vous disposez de pouvoirs extraordinaires. Embarquez pour une aventure épique et frayez-vous un chemin à travers une planète hostile où tout a évolué dans le but de vous tuer.

Choisissez parmi les quatre classes disponibles et personnalisez votre Outrider pour bâtir votre propre style de jeu. Collectionnez des armes et des équipements à la fois beaux et terrifiants, et utilisez des pouvoirs destructeurs.

Faites preuve d’agressivité, tuez pour vous soigner et passez à l’offensive en solo ou avec un maximum de deux autres joueurs en coop tout en explorant l’inconnu dans une campagne palpitante.

Notre Geek Show dédié au test d’OUTRIDERS


Test effectué sur PS5 sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Jouabilité

Outriders se veut dynamique dans le gameplay, essentiellement dans les phases de combat.

Il faut être stratégique et en constante mobilité afin d’éviter de se retrouver encerclé et criblé de balles. Le bestiaire des ennemis est assez varié mais tellement catalogué sur le physique (Exemple : Gros blindé en sulfateuse, les rapides camouflés en tireur d’élite, etc).

Cela casse un peu le mystère que pourrait regorger la planète avec son Anomalie.

La montée en puissance se retrouve lors de l’attribution de notre classe et de ses compétences.

Les classes sont censées changer la manière d’aborder le « Gamefight ». Une fois la manette en main, la dynamique du jeu ne vous laissera pas le temps de réfléchir et vous demandera d’être rapide et efficace.

La difficulté subit également une montée en puissance dès l’apparition des premiers boss de fin de missions.

Comparé aux gameplay dans les missions, elle parait déséquilibrée et donne le sentiment d’être « Dark-Soulienne » à certains passages. Mais comme bon jeu avec une difficulté accrue, il est toujours satisfaisant de neutraliser le boss après une dizaine essai.

Outriders requiert d’être constamment connecté afin de profiter de la coopération.

Nous avons longuement jouer en solo, l’expérience parait bien fade (comme un Destiny). Le gameplay prend tout son sens avec la coopération en ligne.

Graphismes

Concernant la partie graphique, le jeu souffrait au début d’incohésions entre cinématiques et gameplay (exemple : personnalisation du personnage qui revient par défaut en cinématique).

Cette incidence casse totalement l’immersion que l’on peut avoir avec notre personnage, même si cela n’est pas si critique que ça.

Nous avons eu l’occasion de remarqué quelques décalages sur la synchronisation labiale.

Ambiance

Le ton est donné dès les phases d’introductions et de cinématiques au lancement du jeu.

Un mystère se trame sur une nouvelle planète inconnue face à une Anomalie inexpliquée avec des scènes ambiantes dignes d’un bon film de Ridley Scott.

Malheureusement, l’ambiance retombe au plus bas lors que nous obtenons subitement le choix de classe et l’on reste frustré face à l’obligation d’avancer dans le gameplay, sans pour autant, obtenir les réponses à nos questions.

L’avis de la rédac’

Outiders est un TPS satisfait avec un scénario accrocheur et un gameplay boosté aux hormones. Cependant, il n’en fait pas de lui un jeu révolutionnaire, bien au contraire.

Les graphismes et gameplays sont classiques et un peu dépassés.

L’innovation dans le jeu se résumera principalement sur son cross-play et son cross-save sur les différentes plateformes.

La redondance des missions pourrait rendre le jeu ennuyeux sur la longueur.

Les Plus Les Moins
Une ambiance pesante à la Ridley Scott Des graphismes un peu datés
Une immersion bien retranscrite dès l’intro Bug de cinématique, incohérence sur la personnalisation du personnage.
Un aspect RPG sympa Le système de loot peu satisfaisant
4 classes avec des caractéristiques différentes Peu de variante dans le gameplay selon les différentes classes
Le Cross-Play / Cross-Save Trop répétitif

 

OUTRIDERS est disponible depuis le 1er Avril 2021 sur PS5, PS4, PC, Xbox One et Stadia.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.