Disponible depuis un bon bout de temps sur PC, Gorn débarque enfin sur PlayStation VR. Que vaut donc le simulateur de gladiateur en VR ? Verdict !

Déjà disponible en Early Access sur PC depuis un peu plus de 2 ans maintenant, Gorn déboule enfin sur la console de Sony. Nous avions déjà eu l’occasion de tester le jeu dans une salle VR sur HTC Vive, un point non négligeable qui va nous permettre de voir les différences entre ces deux versions.

Nous incarnons un gladiateur lancé dans l’arène. Objectif… survivre. Voici en gros l’histoire du jeu. Gorn est a proprement dit une expérience VR plutôt qu’une aventure scénarisée. Le jeu est à l’instar de certains blockbusters au cinéma, pas d’histoire mais de la baston ! Vous devrez donc survivre à de nombreuses vagues d’ennemis en utilisant vos poings, armes et boucliers, mis à disposition ou directement volé sur les cadavres de vos adversaires. Les vagues passées vous serez lancé dans l’arène en mode mêlée générale où chacun des participants devra se défendre. Il ne pourra en rester qu’un (avouez vous avez la musique dans la tête lol) qui sera confronté au boss de fin de niveau.

En combat, la prise en main est rapide, pour ne pas dire intuitive. Plusieurs types d’armes vous seront proposés, lame, masses, ou encore tir à distances seront à maitriser. Ainsi vous aurez accès à des armes blanches comme des glaives, des haches et même des couteaux. Tandis que pour faire plus de dégâts, des énormes marteaux et masses feront l’affaire face aux boss ou aux hordes d’ennemis. Les armes blanches comme les glaive peuvent être tenu à une main alors que les marteaux ou grandes haches sont à parter à deux mains. Vous n’arriverez pas à soulever un marteau à une seule main. L’inertie est assez bien faite et on ressent virtuellement le poids des armes. Les armes à distances comme les arcs et les arbalètes sont pratiques mais leur maniement est assez anecdotique. Anecdotique tout comme le système de déplacement qui est plus que barbant. Il faut « ramer » avec les PSmoves pour pouvoir avancer… une véritable plaie. On aurait aimé un système de téléportation dit « standard » pour les déplacements.

Graphiquement, la version PSVR est assez proche de la version proposée sur PC. Il faut avouer que les graphismes sont assez minimalistes et très cartonesques ne nécessitant pas un degré de détail important. L’animation est fluide et nous n’avons remarqué que quelques chutes de framerate mais c’est assez rare.

Côté durée de vie, vous ferez vite le tour du soft. Gorn propose 3 arènes différentes et il faudra compter environ 3 heures pour arriver au bout des 9 niveaux du jeu.

Addictif, fun et délicieusement gore, Gorn est un petit plaisir coupable et un très bon défouloir. Même si les contrôles sont moins réactifs que sur la version PC, le PlayStation VR s’en tire avec les honneurs et s’offre une simulation de gladiateur virtuel plaisant. Néanmoins, Gorn accuse les années entre sa sortie en Early Access et sa sortie sur la console de Sony. Certaines mécaniques sont assez vieillissante pour ne pas dire archaïque tant la VR a évolué à très grande vitesse. Les déplacements et le système pour ramasser les armes sont assez frustrants. Il n’en reste que Gorn est un jeu VR extrêmement fun et drôle. 

Gorn est disponible PlayStation VR via le PlayStation Store.

Test effectué sur PSVR via PS4 PRO sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
L’inertie des armes Un charadesign qui peut faire peur
Graphiquement plaisant Redondant
Les combats de boss épiques Les déplacements… une purge
Un défouloir efficace

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.