Mortal Kombat 11 est de retour avec Aftermath, un DLC incluant de nouveaux personnages et stages mais surtout un prolongement du mode histoire. On vous donne notre avis !

Habitués aux Season Pass et DLC, quelle fut notre surprise de découvrir que Mortal Kombat 11 : Aftermath apportait une prolongation au mode Story du onzième opus, en plus d’être accompagné de nouveaux personnages et arènes, une première pour NetherRealm ce qui n’est pas sans nous faire plaisir. En effet, le mode histoire des jeux Mortal Kombat depuis son neuvième opus sorti en 2011 est une exemple de jeu de combat scénarisé. Depuis pratiquement 10 ans, nous suivons les pérégrinations des héros et villains de la franchise avec une histoire assez prenante. Pour info, cette nouvelle aventure prend place directement après les événements de MK11, ce qui en fait donc la continuité directe après le combat contre Kronika.

Aftermath propose trois nouveaux personnages, à savoir Fujin, Sheeva et le cultissime RoboCop qui fait office de Guest de luxe. Et des guests il y en a beaucoup dans quand on aligne le Kombat Pack et Aftermath, ce qui peut donner des combats improbables entre les Joker, Spawn, le T-800 de Terminator et RoboCop. Il faut ajouter que ce dernier est doublé (en VO) par son interprète original Peter Weller qui avait incarné le célèbre flic d’acier dans les deux premiers opus de la saga en 1987 et 1990. Mais ce n’est pas la seule tête connue que vous verrez car Cary-Hiroyuki Tagawa, qui a incarné le sorcier Shang Tsung dans le film Mortal Kombat de 1995 donne de nouveau la voix et prête ses traits au personnage.

Aftermath se fini relativement vite, il faudra compter un peu moins de 3 heures pour arriver au bout de l’histoire. Mais l’histoire de MK11 Aftermath a le mérite d’être prenante, ce qui n’est pas négligeable. Avec tout ceci, 4 nouveaux Stages sont proposés dont certains sont iconiques comme la célèbre piscine d’acide ou encore le Retrocade qui rend un véritable hommage à la franchise. De plus, les Friendships font leur retour, toujours aussi déjantés, ainsi que les Stage Fatalities. Le point noir d’Aftermath est son prix qui est assez exorbitant. Il est disponible à 39,99€ mais ne contient pas le Kombat Pass. Il faudra débourser plus si vous désirez avec l’intégralité du contenu que propose le onzième opus.

Mortal Kombat 11 : Aftermath propose une suite prenante à l’aventure solo. Même si celle-ci se termine relativement vite, c’est un plaisir de retourner dans la bataille. Fujin et Sheeva sont des personnages plutôt banals mais la présence de RoboCop est à elle seule la valeur sure du DLC. Se faire s’affronter le Terminator et le flic d’acier de Detroit est un véritable fantasme pour les joueurs qui ont grandis dans les années 80/90. Avec une nouvelle histoire, 3 personnages, 4 nouveaux stages et des costumes, Aftermath à tout pour plaire… sauf son prix qui reste bien trop élevé.

Mortal Kombat 11 : Aftermath est disponible sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC.

Test effectué sur PS4 PRO sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
Une histoire très prenante… … quoi qu’un peu courte
3 nouveaux personnages dont l’iconique RoboCop Un peu cher pour son contenu
4 nouveaux stages
Toujours aussi beau
Un second souffle pour le onzième opus

1 commentaires

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.