Marvel Studios est de retour avec Les Éternels. Que vaut donc ce 25ème films du Marvel Cinematic Univers ?

Les Éternels sont des êtres immortels qui ont pour but de protéger l’univers de déviants, des monstres féroces. Nous suivons ici dix Éternels de la Terre qui, dans l’ombre, protègent l’humanité de ces monstres. Seulement, ils n’ont que cette fonction et ne peuvent pas intervenir dans l’histoire et les guerres des humains. Voilà entre parti pourquoi ils ne sont pas intervenu lors du conflit avec Thanos. Arrivés sur Terre en 5000 avant J.C., Les Éternels ont vécu en regardant l’évolution de l’humanité en les protégeant des déviants jusqu’à les exterminer pour de bon.

Mais de nos jours, alors que l’équipe s’est dispatchée autour du globe, un déviant fait surface à Londres après un curieux tremblement de terre. Deux Eternels, Sersi (Gemma Chan) et Sprite (Lia McHugh) sont rejoints par Ikaris (Richard Madden) pour tenter de vaincre le villain qui semble avoir obtenu de nouveaux pouvoirs. Ne pouvant faire face à la bête seuls, nos trois compères décident de reformer l’équipe. S’en suit une aventure parsemée de flashbacks qui s’attarderont sur chacun des membres. Les twists étant assez nombreux et importants nous n’allons pas les évoquer pour éviter de vous spoiler.

Je ne vais pas tourner autour du pot, pour moi Les Éternels est une déception. Le film s’émancipe un peu trop du MCU. Retirons les mentions de Thanos et des Avengers et on se retrouve dans un film totalement annexe. Exit le côté fun des films Marvel et place au sérieux. J’ai vraiment eu l’impression de me retrouver devant un film de cinéma indé. Les scènes de dialogues sont très longues et dénuées de fond musical, certains plans sont très allongés dans la durée, à croire que la réalisatrice avait pour but de faire un film de plus de 2h30 dès le départ.

Mais il n’y a pas que du mauvais ! Le premier tier du film est même plutôt sympathique et les nombreux flashbacks le sont aussi. Il n’y a qu’à partir du second tier que l’ennuie se pose. De plus, certains personnages sont présents sans l’être. Certains sont attachants comme Sersi, Gilgamesh (Don Lee), Makkari (Lauren Ridloff). Kingo (Kumail Nanjiani) et son valet Harun (Harish Patel) sont hilarants et ajoutent la pointe d’humour manquante du film. Certains membres du casting font vraiment acte de présence comme Angelina Jolie (Thena) dans un rôle assez inhabituel pour elle. Richard Madden (Ikaris) en mode Poker-Face tout comme Barry Keoghan (Druig) et Lia McHugh (Sprite) semblent dénués d’émotions.

Le film tente également l’introduction de thèmes actuels comme le premier super-héros ouvertement gay du MCU avec notamment une scène de baiser (qui ne va surement pas plaire à la Chine), une première scène de sexe au sein des films Marvel. Ou encore le thème de la jeunesse éternelle qui pose problème quand on a le corps d’un enfant. Cette dernière n’est pas sans rappeler le personnage de Claudia dans le film Entretien avec un Vampire où Kirsten Dunst est enfermée dans le corps d’une enfant ne pouvant devenir une femme.

Visuellement, nous avons affaire à une super-production avec un budget de 200 millions de dollars donc autant vous dire que Déviants comme Super-héros c’est propre, fluide, net et sans bavure. Un point particulier pour la photographie qui est magnifique. La réalisatrice a su tirer partie du potentiel des somptueux décors que l’on peut voir dans le film. Les effets spéciaux sont également de bonne facture.

Les Éternels… s’éternise (très, trop longtemps) sur une histoire à la fois complexe et vide. Quelques personnages sont attachants mais la moitié du casting est quasi invisible. Seul bon point, la photographie est magnifique. A dix mille lieux du MCU.

Les Éternels de Chloé Zhao avec Gemma Chan, Angelina Jolie, Richard Madden, Kumail Nanjiani, Lauren Ridloff, Brian Tyree Henry, Salma Hayek, Lia McHugh, Don Lee, Kit Harington, et Barry Keoghan, est attendu pour le 3 novembre prochain au cinéma.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.