18 ans après un second opus laissant les joueurs sur un énorme Cliffhanger, Shenmue est de retour pour le plus grand bonheur des fans.

Arlésienne qui a pratiquement pris une vingtaine d’année à arriver. Shenmue III avait fait sensation lors de la conférence PlayStation de l’E3 2015. Il aura tout de même fallu attendre plus de quatre ans pour pouvoir mettre la main sur la suite des aventures de Ryo Hazuki.

Le titre prend place en Chine après les événements du second opus. Ryo est toujours à la poursuite de l’assassin de son père, Lan-Di, accompagné de Shenhua Ling. Nos deux compères, laissé dans la grotte de Bailu dans le précédent opus, reprennent leur aventure là où les joueurs les avaient laissés 18 ans plus tôt. Nos héros prennent la direction de Niaowu pour en apprendre un peu plus sur Lan-Di mais aussi sur le père de Shenhua. Et, nous en restons là pour l’histoire pour ne pas vous spoiler, l’histoire étant l’atout principal que ce troisième opus. Rappelons que les deux premiers opus sont disponibles dans une compilation (dont vous pouvez retrouver notre test en cliquant ici) ou via une vidéo récapitulative disponible dans le menu du troisième épisode.

Les deux premiers opus avaient marqués les esprits notamment grâce à leurs graphismes très impressionnant pour l’époque. Malheureusement, ce n’est pas le cas de cet épisode qui accuse des graphismes datés et pleins de petits défauts qui ternissent l’image du soft. Même si le titre est beau par moment, surtout au niveau des décors, on lui reproche un charadesign assez pauvre et des expressions faciales articulés au botox. L’emotion ne passe pas par les expressions, heureusement que les compositions de Ryuji Iuchi sont là pour nous atteindre directement en plein cœur.

Certains joueurs pourront être déroutés face au système de la barre de vie. Celle-ci est gérée un peu comme une barre de stamina. Vous courez, elle se vide, un effort, elle se vide… il faut donc la remplir en dormant, mangeant et bu. Ceci dit, Ryo pourra s’entraîner pour renforcer son corps et récupérer plus facilement de l’énergie. Qui mais dit nourriture dit argent. Et de ce fait, vous serez obliger de faire des petits boulots ou de revendre des objets pour acquérir la précieuse monnaie. Il faut avouer que quand on est à fond dans l’histoire, on n’a pas forcément envie de devoir faire des courses pour un marchand local qui va nous prendre un bon quart d’heure. Une option certes proche de la vie « IRL » mais qui ne devrait pas être une nécessité.

Manette en main, le titre est proche des deux précédent opus, ce qui est un plus et un moins tant les premiers titres étaient rigides. Les nostalgiques n’y verront que du feu mais les nouveaux venus seront surement rebuté par l’extrême lourdeur du personnage. Petite nouveautés cela dit, il est possible de choisir une vue FPS, ce qui est assez sympathique dans les endroits fermés, permettant à la caméra de ne pas s’affoler dans un espace clos. Un renouveau s’opère également du côté des mécaniques de combat, beaucoup moins technique quand dans les précédents opus. Le combat est beaucoup plus accessible mais fait grincer des dents les habitués de la licence. D’un côté, on gagne est facilité mais on perd le côté Virtua Fighter qui avait fait les beaux jours des jeux sur Dreamcast. Heureusement, le combat évolue au fur et à mesure de l’aventure avec de nouvelles techniques déblocables lors des entraînements et renforcements de Ryo. Plus on avance et plus ce sentiment de facilité s’estompe, heureusement.

Côté durée de vie, il faudra compter environ 25 à 30 heures de jeu pour le finir en ligne droite sans passer par la case quêtes annexes. Celles-ci sont disponibles à profusion et comptez 50 heures pour venir à bout du soft et décrocher le platine tant convoité. Une bonne durée de vie en somme pour un titre très attendu par les fans.

Shenmue III est disponible sur PlayStation 4 et PC.

Test effectué sur PS4 PRO sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
C’est jolie… … mais graphiquement daté
Les sous-titres en français… … mais un doublage anglais catastrophique
Le retour tant attendu de Ryo… … mais un scénario assez bancal et banal
Les combats énergiques Un monde assez vide

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.