5 ans après Steep, Ubisoft est de retour dans le sport extrême avec Riders Republic, un savoureux mélange disponible sur consoles et PC.

Après Steep, Ubisoft Annecy propose donc Riders Republic la compilation ultime des sports extrêmes. Ski, Snowboard, Vélo, Wingsuit, Rocketsuit… il y en a pour tous les gouts ! Le titre nous propose une map gigantesque en Open World regroupant pas moins de sept parcs nationaux américains à savoir Bryce Canyon, Yosemite Valley, Sequoia Park, Zion, Canyonlands, Mammoth Mountain et Grand Teton. Visuellement, le titre est propre et mise sur la fluidité plutôt que la résolution. La modélisation des personnages est plutôt légère mais reste un détail dans ce gigantesque Open World avec des décors souvent plutôt bien modélisés.

Exit la simulation, bienvenue à l’arcade car manette en main, Riders Republic offre un gameplay plutôt intuitif et fun à souhait. Jouable en vue à la première ou troisième personne, les sensations sont palpables et procurent beaucoup de plaisir. Là où Steep était exigeant, Riders Republic s’ouvre au grand public et aux fans en manque de SSX. De plus, les nouvelles disciplines procurent également de grandes sensations, notamment le vélo et ses décentes vertigineuses avec une impressionnante impression de vitesse et un grand stress à chaque virage. Le wingsuit n’est pas en reste avec une amélioration par rapport à Steep, le Rocketsuit. Celui-ci proposera une série d’épreuves totalement déjantées, mais on vous laisse la surprise de les découvrir.

Côté multijoueur, Riders Republic est bien évidemment un jeu communautaire, ce qui est bien évidemment un attrait principal du jeu. Autour d’un hub central appelé Riders Ridge, vous aurez la possibilité de trouver des partenaires ou d’autres joueurs pour vous accompagner dans vos folles cavalcades. Le jeu propose un grand nombres de modes multijoueurs parmi le mode Tricks Battle, le mode Free For All et le mode Mass Race. Chacun propose une expérience différente de la course simple à 12 participants aux Graffiti Challenge, et le fameux Mass Race entre 32 et 64 participants suivant la plateforme.

Comptez une douzaine d’heure de jeu pour arriver à la conclusion du jeu et ses épreuves solo. Il vous faudra également explorer le gigantesque Open World pour découvrez tous les secrets cachés comme les points de vues, les ballons, équipements… Mais le gros du jeu reste l’expérience multijoueur communautaire.

Pour conclure, Riders Republic est un peu un Steep en version 2.5. On reprend la base en la rendant plus arcade et fun et on ajoute de nouvelles disciplines toutes aussi cools et les unes que les autres. Ubisoft Annecy offre aux joueurs en manque de sports extrêmes un Open World qui fait guise de Parc d’Attraction. Même s’il n’est pas parfait techniquement, le jeu offre le principal aux joueurs : l’amusement et des sensations extrêmes.

Riders Republic est disponible sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series X/S, Xbox One et sur PC via Ubisoft Connect et le lanceur Epic Games. Le jeu sera également disponible sur Ubisoft+, le service d’abonnement d’Ubisoft.

Test effectué sur PS5 sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
Le fun à son paroxysme Quelques bugs d’affichage
Le grand nombre de spécialités Des crash sur PS5
Un gameplay intuitif
Les sensations sont présentes
La bande originale parfaite

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.