Depuis le succès de Need For Speed: Most Wanted de 2005, Electronic Arts n’a pas encore eu l’occasion de rendre un hommage et d’en faire un nouveau jeu aussi complet et addictif.

NFS Payback était le dernier opus pour lequel certains éléments de la recette prenaient mais sans plus.

L’arrivée de NFS Heat s’est faite assez discrètement et assez rapidement. Son absence lors de la Paris Games Week 2019 en dit long, et aujourd’hui, nous avons l’occasion de le tester chez nous.

Nouveau souffle ou éternel épuisement ? Nous allons le découvrir ensemble durant ce test !

Notre Geek Show dédié au test de Need For Speed Heat

Test effectué sur PS4 PRO en version dématérialisée fourni par le distributeur

La même recette, encore et encore

Coté Story Telling, rien ne change des autres NFS, on garde la même recette :

Un personnage sur la voie du succès, un événement perturbateur le faisant tout perdre, votre arrivée, votre première voiture  être l’étoile montante d’une fameuse liste de coureur réputés pour arriver jusqu’au sommet. FIN

Réputation et rémunération

NFS Heat garde l’aspect Rémunération avec le cash gagné et cumulé durant les courses de jour.

La partie la plus importante est la réputation car c’est elle qui va vous donner accès à certaines courses et vous attribuer une place dans la liste de vos rivaux. Elle se gagne principalement de nuits en cumulant infractions et conduite dangereuse sous la poursuite de la Police. Jusqu’ici, aucun changement par rapport à notre très cher NFS MW de 2005 avec le cash et les primes.

Le changement est le fait de choisir à chaque sortie de garage si on peut attaquer de jour ou de nuit.

D’autre part, il ne faudra pas sous-estimer les forces de l’ordre lors d’une poursuite car ils ne lâchent rien et il est très difficile de les semer et ça, dès les premières interventions. Vous allez aimer les craindre.

L’avis de la rédac’

En fin de compte, Need For Speed Heat n’est pas si mauvais mais reste très fade.

Le jeu n’est pas une révolution, son annonce était très timide et sa sortie également. Coté graphisme, nous sommes loin de ce que la PS4 PRO peut nous offrir. Sur les véhicules,aucun problème, le travail est fourni mais les environnements, les décors et les personnages sont une qualité médiocre, sans même parler du dialogue totalement surjoué et parfois agaçant.

Les sensations de vitesses sont palpables et les personnalisations des véhicules et personnages sont bien fournis mais cela ne suffit plus pour un jeu qui se dit « Arcade ». NFS Heat semble assez limité pour un monde ouvert et particulièrement vide.

Cet opus risque d’être très vite oublié, en espérant que Ghost Games et EA nous fournissent un meilleur jeu pour la prochaine fois afin d’éviter un Drift incontrôlable qui pourrait les envoyer dans le décor.

Les Plus Les Moins
Le custom des véhicules de plus en plus poussés Les textures graphiques des personnages à revoir
Une Soundtrack qui déchire Un monde ouvert parfois vide
La Police de plus en plus compliquée à semer Une IA totalement imprévisible en courses
L’ambiance en conduite de nuit réussite La Police est trop robuste par rapport à nous
Une sensation de vitesse constatée Pilotage peu dynamique

 

Need For Speed Heat est maintenant disponible sur PC, PS4 et Xbox One.

NOTRE AVIS
Gameplay
Ambiance
Durée de vie
Graphismes
Article précédentNeed For Speed Heat est désormais disponible sur PS4, Xbox One et PC
Article suivantJCC Yu-Gi-Oh! : l’événement Lost Art revient en 2020 !
Rédacteur Gaming et High Tech ! Amateur de jeux FPS ! Japan Food Addict ! A Regarder la trilogie Matrix une cinquantaine de fois !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.