Lors de la Paris Games Week 2017, nous avons eu l’occasion de tester en exclusivité Detroit Become Human, l’appel était unanime, c’était notre plus gros coup de cœur du salon. (Article disponible ici : http://www.geekgeneration.fr/pgw2017-detroit-become-human-coup-de-coeur-salon/) .

Après de nombreux trailers et de temps d’attente, le jeu est enfin sorti le 25 mai pour notre plus grand plaisir. Nous avons eu l’occasion de pouvoir tester le jeu finalisé via une version dématérialisée envoyée par l’éditeur et le tout sur PS4 Pro.

 

Une belle leçon sur l’humanité et notre avancée technologique.

David Cage et son équipe nous prouvent, avec Detroit Become Human, que les jeux QTE avec des choix influençant l’histoire, sont loin d’être à leur épuisement.

Surtout quand ils sont couplés de graphismes aussi époustouflants que ce dernier. Les animations et les diverses expressions des personnages, aussi bien principaux que secondaires, respectent dignement l’avancée technologique dans les jeux vidéos actuels.

Avec toute cette fluidité, cette ambiance sonore, les expressions du visage, les émotions sont palpables dès le menu titre.

Quantic Dream a su mettre les efforts pour nous offrir ce qu’on attendez depuis Heavy Rain : de l’intrigue et de belles moralités sur l’humanité et notre avancée technologique.

La prise en main.

Dans Detroit Become Human , vous incarnerez 3 personnages ayant leur propre scénario mais avec des choix aussi difficiles à prendre que d’autres. David Cage a nous fait comprendre, à travers ce jeu, que le coté « Become Human » serait notre implication des choix en tant que joueur Humain, a injecter une partie d’humanité dans les Androids dont nous prenons contrôle.

De manière inconsciente, vous aurez tendance à prendre trop l’histoire à cœur et à braver l’interdit programmé dans les Androids pour faire ce qu’il y a de plus juste en chacun de nous.

Cependant, vous aurez toujours le choix d’exécuter les ordres que vous donnerons les humains sans riposter. C’est une remise en question totale en tant que joueur, mais celle-ci vous permettra d’obtenir des résultats de scénario alternatifs.

Lors de votre parcours dans les diverses mises en scène, vous aurez une arborescente des situations complétés et non accomplis, ce qui vous permettra de recommencer les épisodes afin de déverrouiller les différents scénarios.

Le jeu vous recommande principalement de finir l’histoire d’une traite, sans revenir sur vos décisions puis le refaire avec les autres fins alternatives afin d’éviter de casser l’immersion et être cohérent avec vos précédents résultats.

Vous aurez également la possibilité, à la fin de chaque épisode, de vérifier selon un classement, les décisions prises par les différents joueurs à travers le monde, mais également le choix de vos amis PSN.

Le gameplay étant axé sur le scénario, votre principale action sera de vous déplacer et jouer des commandes QTE, plus précises en mode expérimenté, mode que l’on vous conseille à défaut du mode simplifié).

 

Notre Geek Show #111 dédié au test de Detroit Become Human

 

Verdict

Nos craintes lors du lancement de Detroit Become Human, était fondé sur du vécu par rapport à Heavy Rain : Déplacement de notre personnage caractérisé par « avoir un balais dans le cul » et une synchronisation labiale qui laissait à désirer.

Pour notre grande joie, nos craintes sont écartées et on peut apprécier ce jeu vidéo comme un film à interaction au vision futuriste et de moralités digne de la série Black Mirror . Un Chef d’Oeuvre confirmé !

Ce jeu est donc pour nous l’un des meilleurs de cette année, il est sera difficile de faire mieux dans sa catégorie.

Maintenant, à voir si Quantic Dream sera se surpasser pour un prochain jeu et faire en sorte de pousser la performance de la PS4 jusqu’au maximum de ses limites.

 

 

1 commentaires

Comments are closed.