Konami propose Castlevania Advance Collection, une compilation regroupant 4 titres de la franchise. Que vaut donc cette collection ?

Une licence qui me faisait acheter une console plus jeune, c’est bien sûr Castlevania (ou Akumajô Dracula).

Nous avons donc ici 4 jeux dans cette collection, les 3 Castlevania sortis entre 2001 et 2003 sur Game Boy Advance : Circle of the moon, Harmony of dissonance et Aria of sorrow et en bonus, le dernier jeu sorti sur SNES, Vampire’s Kiss (adaptation du Rondo of blood de la PC Engine).

On garde évidemment le système de jeu Action / RPG depuis le célèbre Symphony of the night sur Playstation avec l’équipe de rêve : Kouji Iga, Michiru Yamane, Ayami Kojima, etc. (qui sortiront plus tard Bloodstained).

Circle of the moon :
Le plus classique avec un gameplay action un peu rigide mais l’ambiance est là, Nathan Graves répond très bien aux commandes et on nous fournit armes et power up pour arriver à la fin du château et affronter tous les monstres qui le parcourent.

Harmony of dissonance :
Très proche de son grand frère Symphony of the night, vous contrôlez Juste Belmont qui est bien plus souple que le héros du jeu précédent, grosse nouveauté, vous pouvez utiliser le pouvoir caché de certaines armes grâce à des livres de sort.
A vous de réunir toutes les reliques de Dracula afin de le faire disparaitre définitivement…

Aria of sorrow :
3ème et dernier opus sur GBA, il bénéficie du savoir-faire de Konami et des différents essais avant lui pour aboutir à l’un des meilleurs jeux de la console.
Soma Cruz a le pouvoir de récupérer les âmes des monstres qu’il extermine afin d’utiliser des sorts, des capacités ou des augmentations.

Et ce que je considère comme le jeu bonus de cette compilation, Vampire’s Kiss :
Le système du jeu qui se repose sur les bases du premier Castlevania, plus action et moins rpg mais une bande son extraordinaire.
On regrette peut-être de ne pas avoir Rondo of Blood à la place pour bénéficier d’un des meilleurs Castlevania avec les cinématiques et un gameplay plus varié.

Côté Bonus, nous avons le droit aux classiques avec la galerie d’illustrations pour profiter des magnifiques dessins de Ayami Kojima, les OST des jeux et le choix des langues mais seul Aria of sorrow bénéficie d’une adaptation française.

Il y a aussi la possibilité de faire des sauvegardes rapides dans le jeu ou de revenir en arrière rapidement (ça évite les chutes malchanceuses).

Pour les fans de la licence ou pour ceux qui n’ont jamais essayé un Castlevania, c’est une compilation à récupérer de suite. J’espère qu’on aura d’autres compilations de ce genre (pour les Suikoden par exemple, s’il vous plait Konami).

Castlevania Advance Collection est disponible sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et PC via Steam, au prix de 19,99€.

Test effectué sur PS4 sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
La bande sonore toujours une merveille S’il faut trouver quelque chose, Circle of the moon a un peu vieilli (gameplay plus rigide).
Le système de jeu Metroidvania
Le chara design des personnages
Le nombre d’heures de jeu

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.