Les beat ’em up (ou Beat them all pour certains) ont la quote cette année. Après le retour de Streets of Rage c’est au tour de Battletoads de faire son retour.

Streets of Rage 4 a signé le retour d’une franchise très appréciée des fans. Dans les années 90, les beat ’em up pullulaient à foison sur les consoles 8/16bits mais aussi sur bornes d’Arcade. Double Dragon, Final Fight, TMNT… il n’était pas étonnant de voir des licences adaptées en jeu de combat à progression horizontale. Parmi ces nombreux jeux, il y a eu Battletoads, développé par Rare en 1991 sur NES et Mega Drive. Le jeu mettait en scène Rash et Zitz, deux crapauds bagarreurs partant en quête pour libérer la princesse Angelica et leur ami Pimple, tout deux détenus par la Reine Noire. Le titre avait la particularité d’être extrêmement drôle et totalement déjanté, ce qui différait des autres beat ’em up un peu trop sérieux.

 

Presque trente ans plus tard, Rare propose une nouvelle aventure développée par le studios britannique Dlala Studios, où Rash, Zitz, et Pimple sont de retour. Après avoir appris qu’ils étaient enfermés dans un simulateur depuis une vingtaine d’année, nos héros décident de partir à la recherche de la Reine Noire pour donner un sens à leur nouvelle vie. S’en suit une série d’histoire délirante à la sauce Battletoads… no spoil on s’arrête là.

Manette en main le jeu propose un gameplay classique mais efficace et surtout totalement WTF avec à chaque crapaud son lot de coups délirants et de combos WTF. Nos crapauds usent de leurs poings, pieds et même langues pour battre leurs adversaires. Mais le titre ne propose pas que des phases de combats. Comme dans les opus précédents les courses poursuites sont bien de retour tout comme les phases de shoot ‘em up. Un petit plus qui donne tout son charme au jeu. De plus, de nombreux mini-jeux viennent ponctuer le gameplay. Il faut le dire, avec Battletoads il y en a pour tous les goûts.

Tous les goûts, oui, mais pas pour tous. Le jeu ayant un charadesign très cartoon, la difficulté n’en est pas moins élevée. Tout comme leurs prédécesseurs, Battletoads 2020 est extrêmement difficile, ce qui est assez frustrant pour les casual gamers. Le jeu sera plus agréable à trois que solo, car oui, le jeu est jouable jusqu’à trois joueurs sur le même écran. Le plus étonnant dans l’histoire vient du fait que le jeu ne propose pas de multijoueur en ligne. Etonnant pour un jeu de nos jours. Profitons donc du multi local à trois devant l’écran, même si ça cafouille un peu quand beaucoup d’ennemis sont à l’écran.

Côté durée de vie, le jeu se termine relativement vite. Comptez 4 à 5 heures pour venir à bout de l’aventure. C’est peu mais rappelons que les beat ’em up d’antan ne duraient pas aussi longtemps et ne dépassaient que rarement les 2 heures de gameplay pour des cartouches vendus à 500 francs à l’époque (75€ hors inflation).

Pour conclure, Battletoads c’est un peu un retour en arrière mais dans le bon sens du terme. On garde le meilleur et on le remet au goût du jour. Le plaisir du gameplay bien bourrin allié aux phases de shoot, plateforme et les mini-jeux en fait un titre plaisant et varié. L’ambiance totale WTF sur fond de métal nous fait replonger dans les 90’s avec une petite larme de nostalgie. C’est aussi un véritable plaisir de pouvoir jour en coop à trois, mais dommage que le titre ne propose pas de coop online.

Battletoads est disponible sur Xbox One et PC.

Test effectué sur Xbox One sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
Le retour inespéré des célèbres crapauds combattants Redondant à certains passages
Le gameplay varié… … mais un poil rigide
Jouable jusqu’à 3 en local ! … mais un peu fouillis à 3
L’ambiance musicale destroy ! Pas de mode en ligne

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.