Nous voici à la période de l’année où les blockbusters des grosses licences entre les Call Of Duty et les Fifa réchauffés font leurs retours. DICE ne présente pas chaque année un Battlefield mais nous en avons le droit cette année. Battlefield 2042 fait surface avec une nouvelle expérience de jeu. Sur le papier, cela semble alléchant, mais que vaut véritablement ce dernier ? FPS de fin d’année ou pétard mouillé ? Nous allons le découvrir durant ce test ! 

Test effectué sur PS5 sur une version dématérialisée fourni par le distributeur
Ce battlefield 2042 va prendre un nouveau virage sur plusieurs aspects :
DICE a délaissé la partie Solo pour favoriser la multijoueur

Les histoires du passé avec la première et seconde guerre mondiale troquées pour une atmosphère plus futuriste et légèrement apocalyptique lié aux enjeux économiques, politiques et écologique actuels.

Plus de nation, 2 grosses puissances : USA et la Russie.
Purement multijoueur comprenant 3 modes : All Out Warfare / Hazard Zone / Portal

La beta n’a rien à voir avec le produit final : plus d’améliorations, ajustements , (différencier les alliés des ennemis), certains environnements à couper le souffle visuellement.
La possibilité de détruire beaucoup d’éléments de la maps.

Mode Chaos, terrain de jeu zone de guerre dynamique et très vaste avec environ 120 -130 joueurs en simultanée.
Ces modes très vastes ont malheureusement un impact sur le team play où la plupart des joueurs profèrent jouer perso (ne réaniment pas les membres de l’équipe, privilégient le kill à l’objectif)

Recette gagnante des BF, l’ambiance sur le champ de bataille, entre les tirs ennemis qui sifflent près de nos oreilles, les explosions, les lourdes mécaniques des véhicules, des hélicoptères qui tombent comme des mouches sur les buildings..

Et la grande nouveauté : les effets de la météo qui jouent sur le gameplay comme les tempêtes de sables qui raflent tout sur leur passage, aussi bien les joueurs comme les véhicules et autres éléments du décor.

Un joyeux bordel aussi bien punitif que jouissif.

Il faudra faire preuve de stratégie selon le mode de jeu, la map et la classe choisies afin d’espérer la victoire.
Selon votre spawn, il faudra, des fois, privilégier les véhicules ou le tir à long distance avec des snipers ..

Certes, le jeu ne peut plaire à tout le monde, mais DICE semble clairement l’assumer ici.
Les spécialistes viennent remplacer le système de classe.

Chacun à sa spécialité et possèdera un gadget unique et un trait qui donne une capacité passive.

Le bémol est que l’on peut attribuer n’importe quelle arme à n’importe quel spécialiste et surtout la possibilité d’en changer entre chaque réapparition. Ce qui peut casser le teamplay car chacun va faire selon ses préférences au détriment de l’équipe.

La composition de l’escouade ne sera jamais équilibré avec un Assaut, un ingénieur, un soutien,etc

Coté adaptation, vous pouvez adapter vos armes en temps réel en modifiant le viseur, le chargeur, la poignée, etc …
Une bonne idée quand vous devez réagir vite entre deux apparitions ainsi inverser la vapeur sur le champs de bataille.

Un battle royale qui n’en ai pas un !

Le mode Hazard Zone propose des matchs plus stratégiques à 32 joueurs sur PC et consoles Next Gen contre 24 joueurs sur les consoles old gen.

Le mode sonne comme un battle royale à l’ambiance d’un Escape From Tarkov, un mode qui semblait sous estimé lors du lancement du jeu mais qui finit par être apprécier des joueurs stratégiques.

On y retrouve un Team Play plus pertinent, qui manque un peu aux autres modes, et les spécialistes se justifient plus ici.

On a donc plusieurs équipes de 4 joueurs qui vont devoir récupérer des disques de données partout sur la map puis s’extraire par véhicule.

Si vous êtes mort, il est toutefois possible de revenir dans le combat si un de vos collègues spécialiste utilise sa compétence afin de vous réanimer.
La monnaie récupérée permet de vous racheter de nouvelles armes et équipements au fil des parties.

Portal ou moddé comme jamais !

Portal est l’un des modes qui regorgent le plus de modds ce qui lui laisse un potentiel énorme en terme de création de sessions de jeux.
C’est un outil un peu sandbox sur lequel vous allez paramétrer à votre guise les règles d’une partie y compris les autres éléments d’anciens jeux de la franchise.

La durée de vie de Portal est entre les mains des développeurs et surtout avec les communautés de joueurs qui alimenteront ce mode avec leurs créations.

Il est inutile de préciser que sans les joueurs, ce mode peut, soit réussir avec des modds ultra bien fait, ou simplement périr par trop de modes de jeux « toxics » qui servent uniquement à bourrer les kills sans réel objectif.

L’avis de la redac’

Ce Battlefield 2042 propose une expérience assez complète et solide avec ces 3 modes.
Il apporte pas mal de changements comparés aux précédents opus qui feront surement diviser la communauté BF et DICE en a bien conscience.


Ce pari risqué nous réconforte avec les aspects visuels et sonores qui nous mettent une claque de réalisme. Certes, il est loin d’être parfait mais on y retrouve de belles sensations optimisées avec la Dualsence en main.

Il peut s’inscrire comme l’un des meilleurs FPS multijoueurs de l’année.

Les Plus Les Moins
Un visuel à la hauteur de la PS5 Pas de mode Solo
Le retour des anciens (et meilleurs) BF avec le mode Portal Trop de bugs en tout genre (Graphismes, Hitbox, fluidité, roll-back)
Des mods assez complets Ne pousse pas à la coopération.
Beaucoup de mods pour bourrer les kills et non jouer l’objectif.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.