Pour la fin de l’année 2021, Astérix & Obélix reviennent dans un nouvel opus vidéoludique édité par Microids : Astérix & Obélix : Baffez-les Tous ! Au niveau du développement, c’est Mr Nutz Studio dirigé par Philippe Dessoly, qui s’occupe du game design de ce nouveau jeu Astérix et Obélix.

 

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ et toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Un petit village d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur…
Rien ne va plus ! Nos deux héros vont devoir parcourir le monde et se battre contre l’Empire Romain dans un Beat Them Up en scrolling horizontal, réalisé dans la plus pure tradition du genre et dans une 2D fidèle à la bande dessinée.

VOUS REPRENDREZ BIEN UN PEU DE NOSTALGIE…

Encore un Astérix & Obélix me direz-vous ? Oui ! Mais quoi de mieux pour rendre hommage à Uderzo et Goscinny (et leurs fans !) que de reprendre plusieurs titres marquants de la bande dessinée éponyme ! Ici 6 actes sont jouables, et reprennent les volumes suivants :

Acte I : Astérix chez les Bretons
Acte II : Astérix et les Normands
Acte III : Astérix en Hispanie
Acte IV : Astérix en Corse
Acte V : Astérix et Cléopâtre
Acte VI : La revanche de Jules César

Chaque changement d’acte nous permet à la fois de retrouver des personnages mémorables comme : Jolitorax, le cousin breton germain d’Astérix, Pépé, l’enfant corse qui n’a pas sa langue dans sa poche, ou encore Numérobis, et bien d’autres… Tout comme il permet de changer les paysages dans lequel se baladent et combattent nos deux gaulois préférés.

Astérix & Obélix : Baffez-les tous ! mise sur la corde sensible de la nostalgie… et ça fonctionne ! Les fans de la bande dessinée Astérix (dont je fais partie) sauront apprécier les décors spécifiques à chaque volume : combattre les romains dans la forêt, les brigands dans les prisons, dans les montagnes de Corse, ou encore les gladiateurs dans le cirque de Rome.

Ajoutons à cela un narrateur qui introduit chaque nouveau chapitre, un graphisme fidèle à l’œuvre, et des dialogues des personnages façon planche, et nous voilà plongés dans une bande dessinée interactive ! Le jeu est d’ailleurs ponctué par des dialogues d’Astérix et Obélix, ce qui ajoute un petit côté dessin animé au jeu.

On retrouve aussi un certain humour propre à Astérix et Obélix, notamment les moqueries faites aux romains. Malheureusement, parfois les dialogues entre les personnages sont assez courts, et certaines blagues tombent à l’eau. Pour quelqu’un dont l’univers d’Astérix & Obélix ne se résument qu’aux dessins animés (ne parlons pas des films), certains contextes mériteraient plus de détails. Le fait qu’Obélix cueille des fleurs pour Falbala, par exemple, tombe comme un cheveu sur la soupe par rapport à la situation dans laquelle se trouvent les gaulois.

DES ENNEMIS A LA HAUTEUR DE NOS GAULOIS ?

En terme de difficulté, il est possible de choisir entre 4 niveaux : facile, normal, difficile et très difficile. Dans tous les cas, le jeu progresse légèrement en niveau de difficulté au fil des chapitres. Des personnages avec plus de points vie, ou bien des coups beaucoup plus puissants, apparaissent de plus en plus nombreux sur l’écran.

Chaque ennemi a ses coups et ses patterns. Les romains non gradés vous attaquent juste avec leur javelot, les plus grands et fins vous attaquent à distance, les brigands les plus costauds balancent tout sur leur passage en agitant les bras. Il suffit donc principalement d’esquiver les coups qui retirent plus de points de vie comme les derniers mentionnés. Un conseil, il vaut mieux s’occuper des plus gros en premier ! Mais comme dirait Obélix, ils ne sont pas gros ! Seulement un peu enveloppés !

Les missions du premier acte sont très courtes, puis elles augmentent et se corsent à chaque chapitre suivant. Concernant nos deux compères, Astérix et Obélix ont chacun une barre de vie indépendante l’une de l’autre : il ne s’agit donc pas forcément de foncer dans le tas sans réfléchir, mais aussi d’élaborer à une stratégie afin d’alterner entre les deux, lorsque la barre de vie est en alerte. Il est d’ailleurs possible de jouer en solo, ou bien en coopération, en local ou en ligne.

Le jeu peut sembler difficile de premier abord, mais une fois que l’on découvre 2 coups particulièrement efficaces -foncer poing en avant, et lancer les ennemis dans le tas-, il est assez simple de parcourir les niveaux de manière linéaire. Et le jeu perd légèrement la notion de difficulté progressive. D’autant plus que certaines missions et certains paysages peuvent sembler très répétitifs au fur et à mesure de la progression. Le plus parlant est le bateau de pirates que l’on se coltine quasi à chaque début d’acte. Certains paysages sont utilisés et réutilisés, avec pour seule différence un nombre d’ennemis plus important que la fois d’avant.

En terme de graphisme, les paysages sont plaisants et fidèles à l’œuvre. Mais par moment, les éléments en avant-plan gênent la bonne lisibilité de l’écran, notamment lors d’une bataille en mêlée. De même lors de cette même mêlée, avec une bonne 20aine de romains à l’écran, pas toujours évident de discerner où se trouver notre personnage au milieu de ses adversaires. 

EN BREF

Astérix & Obélix : Baffez-les Tous ! reprend fidèlement l’univers de la bande dessinée d’Uderzo et Goscinny, en nous replongeant dans plusieurs tomes emblématiques. On apprécie ainsi franchir les montagnes de Corse, déambuler dans les prisons des romains, ou encore combattre dans les jeux du Cirque de Rome. Malgré le côté nostalgique très bien exploité, le jeu se montre parfois très redondant : ennemis, chapitres, paysages répétitifs. Et la difficulté du jeu retombe lorsque l’on comprend que 90% des ennemis tombent comme des mouches en abusant fortement de 2 coups efficaces. Le jeu principal se termine en 6-7 heures.

Les Plus Les Moins
Fidélité à la bande dessinée Missions et paysages parfois très répétitifs
Plaisir nostalgique Soucis de lisibilité dans les mêlées
Prise en main très simple Histoire très brièvement exposée, qui mériterait quelques détails supplémentaires
Jolis paysages qui nous plonge dans une bande dessinée interactive

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.