Le 3 juin, nous avons eu chance d’assister à l’avant-première au Grand Rex du dernier film d’animation de City Hunter – Shinjuku Private Eyes.

Comme le film était en version française, le titre est logiquement devenu Nicky Larson – Private Eyes (vu que pendant le film, il n’est fait nulle part référence au quartier agité de Tokyo).

Nous retrouvons nos comparses Nicky et Laura qui ont fort à faire face à des terroristes en pleine ville mais le tout est vite réglé avec hélas pertes et fracas (copyright l’Arme Fatale III). Tout ceci n’était que l’entracte et l’histoire commence avec une demande de protection de la charmante Iris Woods, mannequin et étudiante en médecine, poursuivie par des malfrats depuis la récente mort de son père.

S’enchaînent enquêtes et scènes d’action pendant plus d’1H30 dirigées par Kenji Kodama et accompagnées des meilleurs chansons et musiques de la série.

On est heureux de retrouver nos héros d’il y a presque 30 ans (pour ceux qui suivaient leurs aventures au Club Dorothée) et c’est aussi un gros plaisir d’avoir un Best of des meilleurs OST de la série tout au long du film sans compter un caméo bien amené des sœurs Tam, Alex et Sylia de la série Cat’s eye, l’autre œuvre emblématique de Tsukasa Hojo.

La VF est vraiment bonne et Mr Lacheau ne s’en sort pas trop mal dans un rôle que je vous laisse découvrir mais il faut quand même aller voir le film en VO car les deux versions ont chacune leur valeur ajoutée (Ryo Saeba étant doublé comme à l’époque par l’excellent Akira Kamiya).

Un grand merci à Viz Media Europe d’avoir permis à ce film d’être diffusé en France, City Hunter / Nicky Larson étant une licence chère à mon cœur et importante des années 80/90 mais qui n’a pas la notoriété d’un Dragon Ball et donc plus difficile de remplir les salles en moins d’une heure comme pour le récent film de Broly.

Nicky Larson : Private Eyes est prévu pour le 13 juin prochain au cinéma.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.