PEGI, le système européen de référence de classification des jeux vidéo, annonce aujourd’hui l’introduction d’un nouveau descripteur de contenu afin d’informer les parents de la possibilité de dépenser de l’argent dans certains jeux vidéo.

in-game-purchase-black-FR[1]« Achats intégrés » est déjà un des descripteurs utilisés par PEGI pour les jeux dématérialisés notamment sur mobile (suivant la classification IARC – International Age Rating Coalition). Le nouveau descripteur « Achats intégrés » s’appliquera à tous les jeux qui offrent la possibilité d’acquérir des biens virtuels avec de l’argent réel. Le pictogramme commencera à apparaître sur les jeux vidéo vendus en magasins et sur les principales plateformes en ligne de ventes de jeux vidéo d’ici la fin de l’année.

Simon Little, directeur général de PEGI S.A. déclare : « Sensibiliser les parents sur la présence « d’achats intégrés » dans un jeu vidéo est une première étape importante. PEGI rend cette information disponible dans les points de vente, afin que les parents puissent décider de la façon dont ils veulent gérer ou limiter les dépenses de leurs enfants. Bien que nous sachions que les parents utilisent différentes méthodes pour contrôler les dépenses, les outils de contrôle parental sont recommandés car très efficaces pour s’assurer que l’expérience en ligne de leurs enfants est sécurisée. Dialoguer avec ses enfants sur les jeux qu’ils apprécient est également fondamental pour tous les parents. Cela leur donne l’expérience nécessaire pour mettre en place un environnement de jeu qui convienne à toute la famille. »

En effet, dans une étude récemment publiée par Ipsos Connect, 2 parents sur 5 dont les enfants jouent aux jeux vidéo déclarent que leurs enfants dépensent de l’argent dans un jeu. La grande majorité de ces parents (8 sur 10) passent un accord avec leurs enfants quant au montant de ces dépenses. L’accord peut prendre la forme d’une permission demandée avant tout achat (60%), une limite de dépense hebdomadaire ou mensuelle (31%), l’utilisation d’outils de contrôle parental (28%), la surveillance du compte de la carte de crédit (25%) ou l’utilisation d’une carte de crédit prépayée (20%). Seulement 2% des parents ne surveillent pas les dépenses de leurs enfants.

« Les opportunités d’achats dans les jeux sont devenues un élément répandu et il est nécessaire de fournir un niveau d’information identique aux utilisateurs, quel que soit le réseau de distribution », ajoute Simon Little. « Étant donné que les ventes physiques représentent une part conséquente du marché de l’écosystème console, c’était une étape importante à franchir. Pour un parent qui n’est pas entièrement familier avec l’univers des jeux vidéo, la présence de ce simple pictogramme sur l’emballage d’un jeu va l’inciter à garder un œil sur son utilisation, une fois le jeu acheté et entre les mains de son enfant. C’est une indication simple, mais qui répond aux attentes des parents qui ont parfois le sentiment de manquer d’information. ».

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.