Le 20 avril, vous pouvez retrouver dans vos salles de cinéma Le secret de la cité perdue, la nouvelle comédie réalisée par Aaron Nee et Adam Nee. En casting principal, l’on retrouve Sarah Bullock, Channing Tatum, et Daniel Radcliffe. Mais que vaut cette nouvelle comédie au cœur de la jungle ?

L’HISTOIRE

Loretta Sage (Sandra Bullock), romancière brillante mais solitaire, est connue pour ses livres mêlant romance et aventures dans des décors exotiques. Alan (Channing Tatum), mannequin, a pour sa part passé la plus grande partie de sa carrière à incarner Dash, le héros à la plastique avantageuse figurant sur les couvertures des livres de Loretta. Alors qu’elle est en pleine promotion de son nouveau roman en compagnie d’Alan, Loretta se retrouve kidnappée par un milliardaire excentrique (Daniel Radcliffe) qui est persuadé qu’elle pourra l’aider à retrouver le trésor d’une cité perdue évoquée dans son dernier ouvrage. Déterminé à prouver qu’il peut être dans la vraie vie à la hauteur du héros qu’il incarne dans les livres, Alan se lance à la rescousse de la romancière. Propulsés dans une grande aventure au cœur d’une jungle hostile, ce duo improbable va devoir faire équipe pour survivre et tenter de mettre la main sur l’ancien trésor avant qu’il ne disparaisse à jamais.

UN CASTING QUI FONCTIONNE

Sandra Bullock joue le rôle de Loretta Sage, une auteure à succès, qui ne trouve plus l’inspiration ni l’enthousiasme depuis la mort de son mari, 2 ans auparavant. Si le personnage est assez classique, il sera au centre de nombreux comiques de situation, et en particulier le fait de se retrouver en tenue rose à paillettes et talons aiguilles dans la jungle. À plusieurs reprises, le costume aura son importance, ainsi que les multiples gags qui en découlent. Au travers de l’aventure au cœur de la jungle, le personnage évoluera de manière positive tout au long du film.

Channing Tatum joue le rôle d’Alan, mannequin beau gosse qui fait la couverture des romans de Loretta. Le personnage paraît légèrement fanfaron et simplet de premier abord, il se dévoile beaucoup plus bienveillant et attentif au fil de l’aventure. C’est clairement le personnage que l’on découvre le plus, tout au long du film.

Daniel Radcliffe, qui depuis 2012, cherche à casser son image d’Harry Potter, ne cesse de nous épater avec son florilège de personnages; Du développeur de jeux vidéo paumé pris dans un match à mort dans Guns Akimbo, au cadavre reprenant la vie dans Swiss Army Man, en passant par un accusé de meurtre développant des pouvoirs d’omniscience dans Horns. Dans Le secret de la cité perdue, on le retrouve dans le rôle d’Abigail Fairfax, un milliardaire excentrique qui cherche à trouver le trésor perdu d’une ville antique, et décide de kidnapper notre héroïne pour parvenir à ses fins. Un rôle qu’il incarne à merveille, et nous fera sourire tout au long du film.

Le trio fonctionne à merveille. Ajoutez en bonus Brad Pitt dans le rôle de Jack Trainer, militaire surentraîné et sauveur parfait. Un rôle qui se moque à merveille des héros de films d’action, en tournant en dérision certaines situations ou en ajoutant quelques répliques qui font mouche !

PARODIE OU COMEDIE ORIGINALE ?

Les personnages sont à la fois drôles et touchants. Leurs caractères sont légèrement exacerbés afin de créer de bons comiques de situations : Alan, qui se prend pour Dash, le héros du roman, en voulant sauver Loretta de manière très maladroite. Cette dernière qui se retrouve en pleine jungle avec une tenue pailletée rose, et pour le moins inconfortable, avec en bonus des talons aiguilles. La même « punition » pour Daniel Radcliffe dont le personnage d’Abigail tient à rester en costume 3 pièces en toute circonstances, malgré l’environnement plus qu’inadéquat… Des situations suffisamment exploitées pour être drôles mais sans tomber dans le cliché, ou la parodie.

Le Secret de la Cité Perdue

Niveau image, pour rester sur un film très convivial, les couleurs sont assez chaudes et lumineuses. Et le film n’hésite pas à jouer sur des effets graphiques; notamment la scène de l’explosion au ralenti avec nos 3 personnages qui s’échappent du camp d’Abigail : Loretta toujours attachée à sa chaise, Alan qui court de manière très maladroite, presque grotesque, et Jack Trainer qui joue de ses cheveux à la manière L’Oréal.

EN BREF…

Beaucoup de gags sont malheureusement dévoilés dans la bande annonce, mais le film garde un bon package en réserve et saura surprendre par ses répliques et comiques de situation. Sans être la comédie la plus originale de l’année, Le secret de la cité perdue reste un bon film feel good. Un mélange d’absurde, de répliques typiques de comédies romantiques et films d’action pour s’en moquer gentiment, des personnages drôles et touchants; bref tout un joyeux mélange pour une comédie réussie !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.