Quand le Diable s’habille en Prada rencontre le JokerDisney nous propose Cruella, une Origin Story qui sort des sentiers battus.

Les adaptations Live Action deviennent monnaie courante chez Disney. Certains personnages ont droit à leurs histoires via des Origin Story comme Maléfique. Mais contrairement à la grande méchante de La Belle au bois dormant, Cruella s’émancipe de l’image enfantine du conte de fée. Le film propose une ambiance plus sombre et plus proche de notre réalité avec son lot de différences sociales et de classe.

Le long-métrage traite de sujets plutôt sérieux comme l’abandon, le deuil, l’exclusion, la pauvreté et l’intégration. Après une introduction dont nous éviterons de spoiler, Estella, rêvant de devenir créatrice de mode, fait les 400 coups avec ses deux amis Jasper et Horace pour pouvoir survivre dans une Londres des 70’s régulée entre le prestige de la haute et la pauvreté des travailleurs.

Faisons donc un petit point sur l’histoire post enfance de l’héroïne… Estella se retrouve à travailler pour la plus grande styliste de Londres, la Baronne. Désireuse d’honorer son idole, la jeune femme se plie en quatre pour subvenir aux besoins d’une femme qui en fait n’est pas du tout celle qu’elle prétend être. Estella sera donc parfois sujette à faire ressortir son autre facette issue de son enfance, Cruella, une femme ambitieuse et déterminée à montrer son talent mais aussi à se venger d’une femme qui provoqua un changement irréversible dans la vie de la jeune femme… et on stoppe là pour l’histoire, car on ne va pas vous spoiler le film non plus.

Côté casting, les deux têtes d’affiches débordent de charisme. D’un côté Emma Stone dans un rôle bipolaire tellement attachant, et d’un autre Emma Thompson qu’on aime détester, Cruella propose une pelletée d’acteurs aussi doués qu’imagé. Notons d’ailleurs les personnages de Maya et John, incarnés par les talentueux Kirby Howell-Baptiste et le génialissime Mark Strong. Paul Walter et Joel Fry sont également très attachant dans leurs rôles d’acolytes de Cruella Horace et Jasper. Ce dernier ayant un rôle de bonne conscience pour notre héroïne. Un dernier coup de coeur et non le moindre pour le personnage d’Artie campé par le talentueux John McCrea, un personnage ancré dans une société où l’image était beaucoup trop carrée pour accueillir un personnage aussi attachant et avant-gardiste. Notons la très bonne prestation de Tipper Seifert-Cleveland dans le rôle de la jeune Estella Miller, une comédienne surveiller de prêt.

L’ambiance du Londres des années 70 est parfaitement retranscrit que ce soit dans l’image, les couleurs ou, un fait important, la musique. La bande originale est tout simplement géniale. De Nina Simone au Bee Gees, en passant par Queen ou The Clash, l’OST de Cruella est une ode à l’amour des années Punk Rock et Soul des 70’s.

Cruella est un peu le Live-Action dont nous avions peur. Mais, aussi surprenant que ce soit et malgré quelques longueurs, le film propose l’Origin Story la plus profonde et sombre d’une des plus iconique des méchantes de l’univers Disney. On se surprend à aimer celle que l’on a hait dans les 101 dalmatiens étants enfants. En bref, Cruella est un live Action culotté dont on a envie de connaitre la suite des aventures de la cruelle diablesse.


Synopsis : Londres, années 70, en plein mouvement punk rock. Escroc pleine de talent, Estella est résolue à se faire un nom dans le milieu de la mode. Elle se lie d’amitié avec deux jeunes vauriens qui apprécient ses compétences d’arnaqueuse et mène avec eux une existence criminelle dans les rues de Londres. Un jour, ses créations se font remarquer par la baronne von Hellman, une grande figure de la mode, terriblement chic et horriblement snob. Mais leur relation va déclencher une série de révélations qui amèneront Estella à se laisser envahir par sa part sombre, au point de donner naissance à l’impitoyable Cruella, une brillante jeune femme assoiffée de mode et de vengeance …

Cruella de Craig Gillespie avec Emma Stone, Emma Thompson, Paul Walter Hauser, Joel Fry, Mark Strong, Emily Beecham et Kirby Howell-Baptiste, est prévu pour le 23 juin prochain au cinéma.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.