Vampyr, un jeu qui propose d’incarner un vampire, plutôt que de les chasser. Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas eu cette occasion. Cependant, faut-il se laisser envoûter ?

Le plus dur, généralement, pour un jeu qui propose d’incarner un vampire, est de ne pas tomber dans le clicher du « cercueil », du pieu en bois et surtout du chasseur de vampire badass qui est le seul à pouvoir détruire le vilain vampire.

Vampyr n’est pas de ces jeux là. Il nous transporte dans un univers très sombre d’après guerre dans une ville de londres des plus sales et dangereuse, entre maladie et disparitions mystérieuses.
Nous incarnons le Dr Jonath Reid de retour après la guerre qui à lieux en France. Le docteur se fait attaquer et mordre par un vampire, après avoir commis l’irréparable avec une certaine personne qu’il connaissait. Il décide de se mettre en quête de découvrir qui est le vampire qui l’a mordu et de le détruire ou d’en apprendre plus sur cette malédiction.

Le jeu n’est pas un titre où on doit détruire du vampire à tour de bras, mais plutôt une enquête à mener en discutant avec tous les PNJ que vous croiserez pour avoir des infos. Nous allons aussi avoir un système de choix durant tout le jeu. Celui-ci sera très présent durant les dialogues, car une mauvaise réponse pourra avoir un impact sur les informations que vous désirez. Vous pourrez aussi faire le bien ou le mal, ces choix auront aussi leur impact sur le jeu et sur les différents quartiers de Londres. Si vous décidez de faire le bien par exemple, en aidant les habitants, réalisant leurs quêtes, etc. Vous verrez que les quartiers deviendront plus propres, les gens seront moins malades et vous aiderons quand vous aurez besoin d’eux. Au contraire, si vous décidez de vous comporter en vrai vampire et de tuer toutes personnes qui vous manque de respect ou qui vous parait louche, les quartier deviendront sales, les « chasseurs de vampire » seront plus nombreux et les maladie de plus en plus présentes.

Pour conclure, Vampyr est un Action-RPG très narratif qui nous plonge dans une ville de Londres très sombre, très sale et l’immersion est assez troublante. Le gameplay est simple, les combats assez rapides selon le monstre qui est en face de nous. Les enquêtes sont très bien faites, elles vous feront parfois passer d’un quartier à un autres avant d’arriver au dénouement de votre quêtes. Le jeu peut toutefois faire peur aux joueurs qui n’aiment pas passer plusieurs minutes à chercher quelques objets ou qui cherche un jeu d’action où on chasse le vampire.

Vampyr est disponible sur PlayStation 4, Xbox One, PC.

Test effectué sur PC avec une version dématérialisée fourni par l’éditeur.

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.