Enfin l’un des meilleurs RPG et derniers jeux de la Super Famicom sort chez nous dans sa version remasterisée, Seiken Densetsu III ou Trials of Mana, le troisième opus de la saga Mana après Mystic Quest et Secret of Mana.

Par rapport à l’épisode précèdent, on ne suivra pas la quête d’un héros mais de six, chacun accompagné de deux acolytes parmi les cinq autres, ce qui donne déjà une rejouabilité exponentielle.

Le début de l’histoire est toujours le même, l’arbre Mana qui protège le monde des démons dépérit, nos héros devront tout faire pour retrouver la mythique épée Mana et redonner sa vitalité à l’arbre sacré afin de sauver le monde de l’invasion du Mal.

Au début, on vous laisse donc choisir un héros principal parmi Riesz la princesse et capitaine des amazones de Rolante, Kévin le demi Lycan, Duran le guerrier de Forcena, Hawkeye le voleur de Navarre, Angela la princesse magicienne d’Altena et Charlotte la petite sorcière de Wendel.

A chaque personnage choisi, son scénario et sa quête personnelle avec son Boss final.

C’est un action-RPG donc vous allez déambuler soit dans des villages soit dans les zones habituelles (désert, ruines, forêt, etc).

Au niveau du système de combat, les ennemis sont visibles sur la zone, en s’approchant le mode battle s’active et vous pouvez effectuer les actions suivantes saut, un coup faible, un coup fort, magies et un pouvoir spécial qui s’obtient en remplissant une jauge grâce à des gemmes recueillies après chaque coup porté à un ennemi.

Il y a d’autres différences avec l’épisode précédent, le gain de level des armes et des magies n’est plus au programme, on revient à un système plus classique où il faut acheter de nouveaux équipements dans chaque boutique dans les villages et votre magie (liée aux élémentaires récupérés) dépendra de votre propre niveau.

On peut aussi fuir les batailles ce qui n’était pas le cas dans l’épisode d’avant.

Après chaque combat, on gagne évidemment de l’expérience et à chaque niveau gagné, on acquiert un point de compétence que l’on doit assigner (force, vitesse, etc) et plus tard on pourra aussi changer la classe de son personnage soit du côté lumineux soit ténébreux (par exemple Amazone > Valkyrie).

L’autre nouveauté de Trials of Mana, c’est la gestion d’un système jour / nuit qui agira sur le bestiaire mais aussi sur vos personnages (si vous avez un lycanthrope dans votre team par exemple).

Sinon quoi de neuf dans ce remake, le style de 2D de la Super Nintendo, laisse sa place à un univers 3D comme dans les jeux de la saga « Tales of », la prise en main est rapide, les décors sont magnifiques, un peu labyrinthique et la mini map sur votre écran ainsi que les objectifs à atteindre notifiés en jaune seront d’une grande aide pour ceux qui ont des soucis avec le sens de l’orientation (comme moi).

Les nouvelles musiques sont très douces et comme pour le remake de Secret of Mana, pour les plus nostalgiques on pourra laisser les musiques originales.

C’est donc un jeu magnifique que nous laisse ici Square Enix et que beaucoup vont pouvoir découvrir 25 ans plus tard sa date de sortie officielle.

Même si cette saga avait été créée à l’origine pour concurrencer Zelda et qu’elle a rencontré moins de succès que Final Fantasy ou Dragon Quest, ce serait dommage de passer à côté.

Le chroniqueur de cet article préfère le pixel art de l’époque 2D avec le chara design de Nobuteru Yuki (Escaflowne, Record of Lodoss, Chrono Cross, etc), le style global ainsi que le design un peu trop mignon des personnages perd de son charme de l’époque mais bon, on ne va pas se plaindre, on peut enfin jouer à un des trois meilleurs RPG de Square de l’époque Super NES, si on ajoute les mythiques Chrono Trigger et Final Fantasy VI. Une dernière chose à dire, à quand des remakes de jeux PS One comme Chrono Cross <3

Trials of Mana est attendu pour le 24 avril 2020 sur PlayStation 4, Nintendo Switch et PC via Steam.

Test effectué sur PS4 sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
Enfin disponible en Europe Les graphismes un peu trop mignons
Les voix japonaises Le scénario et la quête de chaque héros qui restent très simples
Les sous titres français disponibles
Le choix de la musique remake ou originale
La rejouabilité avec 6 personnages disponibles
Différents niveaux de difficulté

1 commentaires

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.