Depuis juin dernier, venez affronter une nuit de pleine lune dans The Quarry leur tout nouveau jeu narratif teen-horror de 2K et Supermassive Games.

L’HISTOIRE

The Quarry retrace l’histoire d’un groupe de neuf animateurs bloqués à Hackett’s Quarry le dernier jour de leur camp d’été. Parmi un casting de stars d’Hollywood et de légendes de films d’horreur dont David Arquette (franchise « Scream »), Ariel Winter (« Modern Family »), Justice Smith (« Jurassic World »), Brenda Song (« Dollface »), Lance Henriksen (« Aliens »), Lin Shaye (franchise « Insidious »), Ted Raimi (« Creepshow ») et plus encore, les joueurs incarnent chacun des neuf animateurs du camp dans un récit cinématographique passionnant. Chacune de leurs décisions façonnera leur propre histoire à partir d’un enchevêtrement de possibilités. N’importe quel personnage peut être la star du spectacle – ou mourir avant l’aube.

Avec The Quarry, nous retrouvons un scénario de film d’horreur assez classique : des jeunes coincés en plein milieu d’un camp, perdu au milieu de nulle part; qui décident de faire la fête malgré les mises en garde du directeur du camp. Le cadre est posé, et on s’attend évidemment à ce qu’il leur arrive malheur. Sans réinventer la poudre, l’histoire prend bien. Les personnages ont chacun leur caractère, certains plus ou moins malins. Et plus on avance dans le jeu, plus leur sensibilité se révèle, ce qui les rend attachants.

A la façon des jeux de Dark Pictures avec le narrateur, ici à la fin de chaque chapitre nous avons un intermède avec une voyante. Celle-ci nous lit les cartes de tarot récoltées dans le jeu, et propose de nous montrer une vision liée à l’une d’elle. Cela pourra évidement nous aider lors d’un choix important, qui pourrait sauver la vie (ou non) de l’un de vos personnages. Serez-vous curieux ou plutôt aventureux ?

CONCERNANT LE GAMEPLAY

Les QTE paraissent traîtres au début car ils apparaissent en deux temps. Mais ils se relèvent assez simples si on est suffisamment attentif. Ils se composent de 4 actions différentes : jockstick vers la bonne direction (haut, bas, droite, gauche), appui massif sur la touche X, maintien du bouton pour retenir sa respiration, et visée lorsque vous décidez (ou non) de tirer sur l’élément suspect en face.

Le gameplay est d’ailleurs expliqué au cours d’un bref épisode dessin animé tutoriel. Une façon originale de prendre en main The Quarry pour les novices de jeu en QTE.

Contrairement à beaucoup de jeux en QTE, The Quarry propose un bonus de 3 vies dans le cas où un personnage mourrait (par un mauvais choix ou une mauvaise suite de QTE). On peut évidemment choisir d’utiliser une vie pour sauver le personnage en question. Mais cela nous ramène plus ou moins loin en arrière dans le jeu (parfois juste une action avant, parfois un chapitre entier), ce qui peut être un frein. Bien évidemment le jeu précise si la partie du jeu à recommencer est lointaine ou non. Et on peut tout aussi bien accepter la mort du personnage et choisir de poursuivre le jeu sans « aide ».

Le gros point frustrant concernant le gameplay est la marche assez lente des personnages, et encore plus lorsqu’ils montent et descendent des escaliers. Cela peut devenir un poil longuet, notamment les passages où l’on traverse la forêt et que plusieurs chemins à explorer s’offrent à nous. Il manquerait la possibilité de courir.

Une fois le jeu terminé, nous avons la possibilité de choisir le chapitre à rejouer. Cela donne la possibilité pour les collectionnistes de platiner le jeu : en obtenant les différentes fins, sauvant la vie (ou pas) de tous les personnages, collectionnant les cartes de tarot, les indices, ainsi que les preuves.

ET POUR LE GRAPHISME

Concernant le graphisme, le jeu est propre. Les comédiens sont très reconnaissables et les visages bien définis. Il y a cependant quelques petits soucis de synchronisation labiale dans la version française. Bug qui est accentué à chaque début de chapitre, où la première phrase du personnage qui introduit la scène est répétée, comme une cassette qui scratche. Cela sera sans doute corrigé dans les prochains patchs.

Concernant la clarté du jeu, parfois celui-ci est difficilement lisible. Même en jouant totalement dans le noir et en optimisant la luminosité, certains coins sont complètement noirs et le perso avance totalement à l’aveugle. (Notamment dans certains recoins du chalet, ou derrière quelques cabanes du camp).

EN CONCLUSION

The Quarry est un bon film d’horreur interactif. Le jeu donne la possibilité d’une certaine simplicité en ne proposant que 4 types de QTE, et la possibilité d’utiliser 3 vies lorsque vous tuez un de vos personnages, par un mauvais choix ou un QTE important raté. Une fois fini, vous pouvez reprendre le jeu au chapitre qui vous plait, afin de découvrir les fins alternatives, ainsi que compléter les cartes de tarot et indices que vous n’auriez pas trouvé.

 

Les Plus Les Moins
Bon scénario de film d’horreur Quelques bugs de sons et images au début de chaque chapitre
Graphiquement bien défini… …Mais vraiment sombre. Même en jouant dans le noir, certains éléments sont difficilement visibles
3 vies disponibles dans le jeu
Possibilité de choisir les chapitres à rejouer une fois le jeu terminé

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.