Rebellion, le studio britannique à qui l’on doit la saga Sniper Elite, est de retour avec une nouvelle licence, Strange Brigade, un jeu d’aventure coopératif dans l’univers des mythologies durant les 30’s.

Rebellion ? Oui Rebellion. Si ce studio est plutôt connu pour sa saga Sniper Elite, il est aussi à l’origine de petites perles du jeu vidéo. On peut notamment citer l’excellent Aliens vs. Predator qui avait fait les beaux jours du PC en 1999, les adaptations de Star Wars: Battlefront sur PSP, mais aussi le très bon Les Simpson, le jeu en 2007. Rien que ça ! Aujourd’hui, le studio revient avec un TPS axé sur la coopération jusqu’à 4 joueurs qui n’est pas sans rappeler un certain Left for Dead. Le tout dans un univers PULP dans les années 30 à la manière d’un Indiana Jones mélangeant histoire et surnaturelle à une époque passée.

Strange Bridage se déroule donc dans les années 30 en Egypte où la reine du Sahara Seteki (oui on a bien rigolé aussi) a été réveillée de son long sommeil par un archéologue maladroit. Nos compagnons de la Brigade de l’étrange sont dépêchés sur place, ou plutôt parachutés, pour arrêter la reine avant que sa colère ne s’abatte sur la terre entière. Voilà pour la petite histoire.

Avant de sauter du dirigeable de la brigade, le joueur devra choisir entre quatre personnages Frank Fairburne, Gracie Braithwaite, Nalanga Rushida et le professeur Archimedes de Quincey. Chaque personnage a ses propres caractéristiques, compétences et amulettes. Il existe 4 amulettes qui possèdent chacune une aptitude différente. Celle-ci est utilisable une fois une certain nombre d’âmes récoltés. A savoir que chaque ennemi vaincu est libéré de son âme, celle-ci peut être aspirée par l’amulette de notre avatar pour ensuite déclencher un coup dévastateur va aux grandes vagues d’ennemis.

Des vagues, oui, car ce sont principalement des hordes d’ennemis qui s’attaquent à vous et ce n’est pas rare d’être encerclé par des ennemis zombifiés. Le bestiaires est relativement bien fournis avec des momies égyptiennes, des squelettes de pirates, des scorpions, des minotaures et bien d’autres.

Strange Brigade propose un gameplay en TPS on ne peut plus classique. On se déplace, on vise, on tire… Un peu rigide au début, la maniabilité demande un petit temps d’adaptation mais reste assez instinctive. Les armes proposées ne sont pas légion mais elles ont le mérite d’être diversifiées. Chaque personnage à quatre slots : arme principale, arme de poing, projectile et amulette. Il faudra bien choisir vos armes avant de partir au combat. Les armes peuvent être upgradés grâce à des gemmes trouvées dans les coffres. Ces gemmes ont des capacités particulières comme briser une armure entre autres. De plus, des coffres dissimulés dans les maps proposeront des armes spéciales à durée limitée (Arbalète, double canon…) contre un peu d’argent.

Côté durée de vie, le titre propose 3 modes de jeu, à savoir le mode campagne, Time Attack et un mode Horde. Le mode campagne propose une aventure en neuf chapitres d’une durée approximative d’une heure chacune. Il faudra compter environ 12 heures pour venir à bout de l’aventure et plus si vous désirez trouver tous les objets cachés et autres salles secrètes. Le mode Time Attack propose un défi entre joueurs qui est d’abattre le plus d’ennemis et faire un maximum de points en 3 minutes trente. Sympathique mais pas indispensable. Le mode horde se rapproche du mode éponyme de Gear of War avec des salves d’ennemis de plus en plus grosses à décimer. On commence au pistolet pour ensuite acheter des armes plus puissantes à l’instar d’un Zombie Nazi.

Strange Brigade est disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

Test effectué sur PS4 Pro avec une édition dématérialisée fourni par l’éditeur

1 commentaires

Comments are closed.