NIS America propose la compilation Prinny 1•2: Exploded and Reloaded sur Nintendo Switch. Que donne le retour du célèbre manchot aux jambes de bois ?

Prinny, le manchot tout droit sorti de la franchise Disgaea, est de retour dans une compilation sur la nomade de Big N. Cette compilation regroupe Prinny: Can I Really Be the Hero? et Prinny 2: Dawn of Operation Panties, Dood! sorti respectivement en 2008 et 2010 sur PSP, sont des jeux de plateforme/aventure totalement déjanté où l’on dirige un manchot à jambes de bois. Mais on ne joue pas avec un Prinny mais 1000 Prinny. A chaque mort, vous perdez votre Prinny, en gros vous avez 1000 vie pour arriver à bout de l’aventure. Les Prinny sont en quelque sorte un peu comme les Minions de Gru. Les Prinny sont dirigé par le démon Etna.

La première aventure voit les Prinny envoyés en mission pour rapporter le dessert ultime à Etna qui s’est faite subtiliser son précieux dessert. Dans la seconde aventure, les Prinny devront retrouver la… culotte d’Etna… Made in Japan, vous avez dit ? L’ambiance du jeu oscille entre Ghosts ‘n Goblins à la sauce Tim Burton saupoudré d’un soupçon de Castlevania. La recette est assez sympathique et parfois complètement WTF. De plus, les fans de la franchise Disgaea ne seront pas dépaysés en retrouvant les principaux thèmes musicaux des jeux.

Graphiquement, nous avons affaire à un portage direct. Ca se voit directement à l’écran en mode nomade. L’image est floue sur la console, et encore plus en mode TV. Ca pique un peu les yeux mais on fait abstraction assez rapidement tant le jeu reste fluide et agréable.

La prise en main est rapide malgré une certaine rigidité. La gestion des sauts peut mettre un bout de temps avec d’être maitrisée. Par exemple, si vous sautez sur place, impossible de se déplace à gauche ou à droite en l’air, il faut indiquer la direction au moment du saut. Un petit handicap qui pourra dérouter les habitués des jeux de plateforme. Les Prinny peuvent attaquer l’adversaire à coup de sabre, en attaque piquée lors d’un saut ou encore envoyer une bombe. Le gameplay reste très simple et ne change pas tout au long du jeu.

Mises côte à côte les aventures des Prinny se boucleront en une vingtaine d’heures, ce qui est plutôt conséquent pour un jeu de plateforme. De plus, la difficulté des jeux mettra vos nerfs à rude épreuve lors de certains passages. Vous aurez la possibilité de gérer la difficulté pour profiter de l’expérience car il faut l’avouer, les Prinny ça part très vite.

Pour conclure, Prinny 1•2: Exploded and Reloaded est une petite perle pour les fans de Disgaea. Les autres passeront surement leur chemin, ce qui est dommage car le titre propose deux aventures pleines de francheurs et complètement WTF. Reste un gameplay difficile dans certains passages et une difficulté accrue qui pourront en rebuter plus d’un. La compilation est uniquement disponible sur Switch pour un prix un peu trop conséquent. Comptez 19,99€ par jeu sur l’eShop, ce qui n’est pas donné pour un jeu rétro. Optez plutôt pour l’édition collector physique à 59,99€ qui propose les jeux sur cartouche ainsi qu’une série de goodies qui feront plaisir aux grands fans.

Prinny 1•2: Exploded and Reloaded est disponible sur Nintendo Switch.

Test effectué sur Nintendo Switch sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
L’univers coloré Les graphismes flous
Sympathique manette en main… … mais tellement dur
Une épreuve pour les hardcore gamers La gestion des sauts

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.