Pioneer DJ propose le DDJ-200, un controller entrée de gamme pour les apprentis DJs. Que vaut donc ce controller ? On vous dit tout !

Autant le dire tout de suite, le Pioneer DDJ-200 ne conviendra pas aux DJs confirmés. Nous avons affaire à un controller destiné à un public novice souhaitant se lancer dans le DJing ou tout simplement créer ces propres mix. De plus, le controller étant sur deux voies, il sera difficile d’être à l’aise pour faire de la créa, mais passons donc au test.

La prise en main est relativement intuitive avec des Jogs légers quoiqu’un peu petits. Mais dans l’ensemble ils restent facile d’utilisation pour le calage. Les potards sont assez résistants et ne tournent pas dans le vide, il n’y a aucun jeu entre la pression et la réaction, un gage de qualité de la part de Pioneer DJ. Cependant, les pads sont ici en boutons à pression ce qui peut être déstabilisant. De plus, ils sont extrêmement bruyants. Difficile donc de jouer du Hot Cue comme sur une platine ou un controller haut de gamme avec des boutons en gomme.

L’éclairage est simple au possible et se distingue sur chaque bouton. Il aurait été un peu plus judicieux d’éclairer les jogs aux contours en cas de soirée sans grandes lumières. Mais le prix justifie certains sacrifices.

Le gros avantage du DDJ-200, en dehors de son prix, est sa mobilité. Le controller est suffisamment petit pour tenir dans un sac et il n’est pas nécessaire d’être jumelé avec un ordinateur portable. En effet, même si celui-ci est compatible avec le logiciel Rekordbox, il peut être utilisé via un smartphone ou une tablette. Le controller est compatible avec les applications edjing Mix (iOS/Android) et djay (iOS). Cependant, notez que ces deux applications sont payantes contrairement à Rekordbox et WeDJ. Notez que de nombreux tutos sont disponibles sur la toile et via ces applications pour apprendre les bases du DJing.

Suivi l’application que vous aurez choisi, vous aurez accès à votre ou vos services de streaming comme Spotify, Deezer, ou encore SoundCloud et Beatport. J’ai personnellement effectué ce test via Rekordbox. Retrouvez ci-dessous un mix de 30 minutes effectué avec le controller DDJ-200 :

Côté connectivité, le lien entre le controller et le smartphone/tablette se fait par Bluetooth. L’audio se connecte via un cable bypass pour le branchement du minijack (smartphone) vers la sortie audio (enceintes ou ampli) et vers votre retour casque. Une petit prise minijack en façade aurait été sympathique. L’alimentation se fait via un cable USB branché derrière le controller. Notez que si vous mixez sur un ordi l’alimentation se fera par USB, contrairement au smartphone qui devra être branché sur secteur mais la prise n’est pas fourni, pensez-y.

Le Pioneer DDJ-200 est donc un controller destiné aux débutants tant par sa mobilité, son accessibilité et son prix. La compatibilité Bluetooth est un véritable plus quand on n’est pas équipé d’un PC ou d’un Mac. Très pratique à transporter, le controller est également léger donc pratique pour une fête improvisée. Compatible avec un grand nombre d’appli sur smartphone et tablette, le DDJ-200 propose même des fonctions automatiques pour débuter. Seuls quelques points noirs sont à noter comme les pads en boutons en non en gomme et le système audio avec le cable bypass n’est pas très pratique. Dans l’ensemble Pioneer DDJ-200 est un controller qui propose bon nombre de fonction que ne proposent pas certaines entrées de gamme d’autres marques. Un bon moyen pour s’amuser et débuter dans le DJing à un prix raisonnable. 

Le controller Pioneer DDJ-200 est disponible au prix de 139 €.

Test effectué sur un exemplaire fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
Idéal pour débuter Les pads font beaucoup de bruits
Un tarif attractif Prises mini-jack en bypass
La compatibilité Bluetooth… … mais les appli payantes
Compatible avec Rekordbox (gratuit) Adaptateur secteur non fournis
Facile à transporter
NOTRE AVIS
Mobilité
Fonctionnalités
Solidité
Prix
Article précédentThe Naked Director : La saison 2 annoncée pour 2021 via un teaser !
Article suivantLes sorties Mangas de la semaine du 4 au 10 janvier 2021

1 commentaires

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.