Après 8 ans d’absence, Persona 5 est enfin une réalité. Le RPG d’Atlus à la lourde tache de satisfaire les fans qui attendent cette suite depuis longtemps.

Notre test de Persona 5 sur PS4

Dans ce nouvel opus, nous incarnons un Arsène Lupin en puissance qui se fait attraper par trahison. Menotté et en garde-à-vue, le jeune voleur révèle son histoire durant l’interrogatoire. Ce qui nous amène à revenir quelques mois plus tôt, lorsque notre héros n’est qu’un jeune homme arrivant dans une nouvelle ville et parcourant celle-ci pour arriver dans sa nouvelle école à la rentrée. Condamné pour un crime qu’il n’a pas commis, notre héros considéré comme un laissé pour compte, fait alors la rencontre des élèves les plus rejetés de son école et se rend compte que toute cette petite bande, y compris lui, peut changer la donne en battant les démons de leur Palais.

Le Cell-shadding est de toute beauté et se fond bien à l’univers Persona. Les passages entre les phases animées et les phases de gameplay sont de bonnes transitions. La qualité des cut-scenes animée sont toute bonnement magnifique. Ce cinquième volet de la saga Persona donne vraiment l’impression de jouer à un manga.

Conclusion

Persona 5 est la confirmation même que le J-RPG n’est pas mort et qu’il a encore de belles années devant lui. Symbole du mal-être et de la rébellion adolescente, ce nouvel opus passe en revu tous les clichés de la vie des étudiants japonais. Une franche réussite pour Atlus qui fait mouche avec son J-RPG haut en couleur.

Les Plus Les Moins
– Une durée de vie énorme – Toujours pas de localisation française
– Sublime graphiquement – Quelques ralentissements
– Une histoire captivante – La jouabilité parfois un peu raide
– La bande originale est excellente
[yasr_multiset setid=1]

Persona 5 est disponible en exclusivité sur PlayStation 4, depuis le 4 avril 2017.

1 commentaires

Comments are closed.