ATLUS propose Persona 3 Reload sur consoles et PC. Que vaut cette nouvelle version du jeu culte de la PS2 Shin Megami Tensei: Persona 3 ? Verdict !

Après tous les spin-off autour de Persona 5 (Dancing in Starlight, Strikers, Tactica), c’est enfin l’adaptation de Persona 3 sur XBOX, PC, PS4 et PS5, l’opus le plus sombre (la mort ou la peur qu’elle engendre est un sujet omniprésent) de la licence, qu’Atlus nous sort en ce début d’année.

Lui aussi a eu le droit à différentes versions, Persona 3 FES sur PS2, Persona 3 sur PSP (avec de nombreuses modifications, adaptations) et aussi ses spin-off comme Persona Q ou Persona 3 Dancing in Moonlight.

Au lancement du jeu, on nous gratifie d’un nouvel opening et de scènes d’animation comme on en avait dans Persona 5.

Vous jouez donc le personnage principal qui se retrouve en 2ème année au Lycée Gekoukkan, vous allez vivre une année scolaire avec toutes les activités que ça sous-entend, cours, club de sport, bento à manger sur le toit de l’école, etc. mais aussi survivre pendant la « Dark Hour » et gravir tous les étages du Tartarus, une énorme tour de Babel où des monstres (Shadows) vont et viennent pour se nourrir de l’âme des humains.

A côté de vos activités nocturnes dans le groupe de défense « S.E.E.S. », vous allez nouer des relations avec les divers protagonistes pour faire monter les statistiques de vos Personae.

Niveau gameplay, quelles sont les nouveautés par rapport au jeu sorti en 2006, les combats se font toujours au tour par tour mais de nombreuses options se sont ajoutées comme le fait qu’après avoir réussi une attaque parfaite, on peut choisir quel sera le prochain personnage qui attaquera pour donner un peu plus de dynamisme et de stratégie aux combats.

Il y a aussi la Théurgie, une barre de spécial qui augmente afin de pouvoir lâcher une super attaque qui ne prend pas en compte les résistances de l’ennemi.

Sur chaque étage du Tartarus, on a accès à une minicarte avec la possibilité en se baladant de voir les coffres, les ennemis et la sortie vers l’étage supérieur.

Il y a aussi des nouvelles options comme les flambeaux à briser pour récupérer des objets à vendre, des coffres scellés, des salles optionnelles avec des ennemis plus puissants.

Coté journée et vie sociale, là aussi de nombreux changements, pour rendre la ville un peu plus grande et agréable avec plus de monde et de boutiques même si on n’atteint pas le niveau d’un Persona 5 Royal.

Ce remake est une réussite, plus beau (il faut se rappeler des débuts de chara designer de Soejima) grâce à L’Unreal Engine 4, plus accessible (des choix de difficultés, les personnages ne tombent plus malade et ne doivent plus absolument aller aux toilettes XD).

On peut regretter que des petites erreurs de français existent toujours (pourquoi pas « Au / Le » Tartare) mais ça passe, vu le travail qu’a représenté la traduction complète d’un jeu aussi « bavard ».

Le succès du jeu est toujours lié aux grands Katsura Hashino en tant que game designer, Shigenori Soejima en character designer et cette fois Atsushi Kitajoh remplace Shoji Meguro pour la « mise à jour » de l’OST. Un jeu vivement conseillé si vous êtes fans de la licence grâce à Persona 5 ou si vous ne connaissez aucun opus de la franchise.

Persona 3 Reload est disponible sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox One, Xbox Series X/S, PC et Xbox Game Pass.

Test effectué sur PS4 sur une version dématérialisée fournie par le distributeur

Les Plus Les Moins
Le meilleur épisode pour tester l’univers de Persona Les personnages secondaires un peu moins intéressants dans cet opus que les suivants
Un contenu énorme entre 60 et 80 heures de jeu Quelques bonnes idées retirées de l’épisode PSP (notamment le protagoniste féminin)
La traduction complète malgré quelques erreurs Une difficulté un peu trop à la baisse mais qui peut être modifiée en cours de jeu
Fuuka plus utile que l’épisode de base

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.