4 ans après la fermeture d’Evolution Studios suite à la malédiction DriveClub, les petites gars du studio sont désormais sous l’étendard Codemasters et nous proposent ONRUSH, un savant mélange de course arcade et de MOBA.

Sept ans se sont écoulés depuis MotorStorm: Apocalypse, dernier opus de la saga d’Evolution Studios, laissant les fans en manque de course arcade. Suite à la fermeture du studio, Codemasters en a profité pour embaucher une partie de l’équipe MotorStorm et DriveClub donnant vie au projet ONRUSH.

ONRUSH est un jeu de course Arcade avec une légère touche de MOBA. Les courses se font en équipe où chaque joueur a à sa disposition huit véhicules différentes allant de la moto au Pickup en passant par le Buggy. Chaque type de véhicule à sa fonction comme dans un MOBA, les moto vont vite pour se faufiler et atteindre les Checkpoints rapidement, tandis que les Pickup font office de Tanks. Chacun de ces huit véhicules possède des compétences et des capacités différentes. Un choix à faire en fonction des différents types de courses.

Le titre propose quatre type de course à savoir Overdrive, Switch, Countdown, et Lockdown. Overdrive est une course de vitesse et d’acrobatie qui propose aux joueurs d’accumuler le plus de boost en faisant un maximum de takedown, figures et autre sauts. Plus on consomme de boost, plus la barre de point se remplie, la première équipe qui rempli sa jauge à gagner. Switch est sur le principe de l’évolution, on commence avec un véhicule léger. A chaque crash, le véhicule monte en gamme. Countdown, est une épreuve de rapidité, les joueurs doivent passer des portes pour accumuler des secondes qui seront ajouter à un compte-à-rebours. La première équipe à atteindre zéro a perdu. Et pour finir, Lockdown qui propose une possession de zone. Quatre modes interessants mais quatre modes uniquement, ce qui fait un peu léger.

Côté jouabilité, le titre s’en sort avec les honneurs avec une prise en main immédiate. Le Boost est bien évidemment présent et celui-ci est accompagné d’une barre de progression qui, lorsque l’on atteint les 100%, propose un « Rush », une accélération phénoménale de quelques secondes qui ferrait pâlir Vin Diesel en personne. La gestion des saut nécessite un peu d’entrainement mais dans l’ensemble elle reste simple.

Graphiquement, le titre est plutôt sympathique à l’oeil sans toutefois être magnifique. Certaines textures sont baveuses et on notera une ligne d’horizon qui s’affiche tardivement suivant les maps. Un gros avantage vient du faite que le jeu est optimisé pour les consoles « supérieures » et propose de privilégier soit les graphismes soit le framerate, à savoir graphismes 4K en 30 fps ou Full HD 60 fps. Même si certains diront qu’ils auraient préféré avoir le choix 4K 60 fps, c’est plutôt une bonne idée.

Pour conclure, ONRUSH est un bon petit jeu d’arcade bien nerveux comme on les aime. Les adeptes de simulations automobiles feront l’impasse sauf si ils sont habitués aux « deux écoles ». De prise en main rapide, le titre de Codemasters rempli son rôle de jeu Fun avec quelques points négatifs sur le tableau comme le temps de respawn après chaque crash qui casse le rythme de la course ou le manque de contenu. Il faut espérer que des mises à jours seront effectués pour ajouter des modes et des événements sur le jeu.

ONRUSH est disponible sur PlayStation 4 et Xbox One.

Test effectué sur PS4 Pro sur une version commerciale physique fourni par l’éditeur.

NOTRE AVIS
Graphismes
Gameplay
Ambiance
Durée de vie
Multijoueur
Article précédentL’agenda Geek de la semaine (du 18 au 24 juin 2018)
Article suivantAlien, l’expérience interdite : une nouvelle expérience en Réalité Augmentée
test-onrush-ps4-xbox-onePour conclure, ONRUSH est un bon petit jeu d'arcade bien nerveux comme on les aime. Les adeptes de simulations automobiles feront l'impasse sauf si ils sont habitués aux "deux écoles". De prise en main rapide, le titre de Codemasters rempli son rôle de jeu Fun avec quelques points négatifs sur le tableau comme le temps de respawn après chaque crash qui casse le rythme de la course ou le manque de contenu. Il faut espérer que des mises à jours seront effectués pour ajouter des modes et des événements sur le jeu.