NIS America proposera bientôt MONARK sur PlayStation 5, PlayStation 4 et Nintendo Switch. Que vaut le J-RPG de Lancarse ?

Le jeu commence de la manière la plus classique possible, nous sommes le nouvel élève fraichement débarqué à l’académie Shin Mikado.

Sora Jingu la doyenne nous accueille et nous fait passer un petit questionnaire qui permettra de déterminer avec nos futures statistiques et notamment nos affinités avec les 7 pêchers capitaux (Colère, luxure, gourmandise, etc.) qu’on appelle ici Ego.

A peine le temps de faire connaissance avec quelques élèves que suite à un appel téléphonique étrange, nous nous retrouvons téléporter dans un monde parallèle (l’Otherworld) avec Nozomi Hinata du conseil des élèves, Chiyo Aikawa notre petite sœur et le docteur Hasegawa Kakeru.

Très rapidement nous sommes attaqués par des démons à forme de squelette armé (Legion) qui blessent le docteur.

Là une peluche en forme de lapin du nom de Vanitas apparait et nous propose de passer un pacte avec lui afin de survivre et de pouvoir combattre nos ennemis.

En acceptant, nous passons donc au tutoriel de combat.

Nous venons d’acquérir un pouvoir incarné par une armure (Imagigear) qui permet de refléter notre âme dans l’Otherworld.

Nous nous retrouvons donc doté d’une armure et de capacités mais aussi d’un double squelettique (Fiend) qui nous assistera.

Les combats se déroulent au tour par tour (par équipe de 3 au début de l’aventure), nous pouvons déplacer notre personnage puis agir (les classiques : attaquer, magie, attendre) et après agir de même avec les autres membres de notre équipe et enfin le tour passe à l’ennemi.

Pour combattre nous disposons de 2 modes différents, ARTS, nos techniques de combat classique avec notre arme et AUTHORITY, nos attaques magiques allant du soin, au poison, etc.

Il y a ensuite l’option DEFER qui permet de refaire jouer un autre personnage de notre équipe en échange de points de la jauge MAD (acquis en utilisant nos magies).

Lorsque nous remportons la victoire en terrassant tous nos ennemis, nous gagnons des points (Spirits) à redistribuer dans notre arc de compétence mais aussi dans nos statistiques liées aux pêchers capitaux.

Ce premier combat est enfin terminé et… Générique (très efficace et très bonne chanson).

L’histoire du jeu sera ensuite coupée en différents chapitres les premiers étant liés aux autres élèves qui vont nous accompagner.

De retour à l’académie, nous pouvons discuter avec les élèves et professeurs.
D’ailleurs Sora répondra à toutes nos questions sur les démons et l’Otherworld ce qui alimentera la bibliothèque de données de notre Menu, lié à notre smartphone.

Dans celui-ci, nous pouvons maintenant gérer les capacités habituelles qu’on trouve dans un JRPG, les quêtes en cours, la carte de l’école, le système Call pour se rendre dans l’Otherworld sous certaines conditions, nos arcs de compétences (vitesse, force, nouvelles capacités, etc.), vraiment très complet et varié et bien sûr la possibilité de sauvegarder notre partie.

Monark est à première vue, un jeu qu’on a souvent vu dernièrement mais il évite les défauts de ces confrères (histoire longue et compliquée, action brouillonne, etc.).

C’est une belle surprise de découvrir ce titre et de continuer l’histoire pour voir où veut nous amener le jeu face à différents protagonistes comme Kurama qui dirige le conseil des élèves, les démons de l’autre monde ou encore résoudre les énigmes qui entourent cet étrange brouillard qui sévit dans notre monde et cause différents symptômes aux étudiants de l’académie, peut-être même lié à nos amnésies partielles.

Une ambiance qui rappelle beaucoup de jeux de ces dernières années (qui se rapprochent souvent d’un clone de Shin Megami Tensei) mais cette fois avec plus de réussite et qui perd moins le joueur dans des histoires compliquées mais qui ne sert que d’emballage, une très bonne surprise que ce Monark.

MONARK est attendu pour le 25 février 2022 sur Nintendo Switch, PlayStation 5 et PlayStation 4.

Test effectué sur Nintendo Switch sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
La bande sonore Pas de localisation française
La direction artistique On ne peut pas acheter de canette au distributeur
Le choix des voix en anglais ou japonais
La touche pour accélérer les dialogues

1 commentaires

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.