Plus de 10 ans après Micro Machines V4, les voitures de poches sont de retour avec une opus intitulé World Series sur consoles next-en et PC.

Jeu culte de l’ère de la première PlayStation, Micro Machines refait donc surface des années après avoir disparu des radars. World Series débarque sur nos consoles et PC pour le plus grand bonheur des petits et grands et surtout pour les nostalgiques de l’époque Micro Machines V3.

La première impression est assez négative car on tombe nez-à-nez avec un jeu tiré de l’ancienne génération. World Series souffre de chutes de framerate monstrueusement gênantes dès que la première course débute et ce même sur PS4 Pro.

Côté jouabilité, World Series est beaucoup moins rigide que ces prédécesseurs avec une gestion des virages et des dérapages des plus sympathiques. Il faudra toutefois un petit temps d’adaptation pour maîtriser les différents véhicules notamment dans le mode Élimination qui demande pas mal de maîtrise.

Un mode bien sympathique qui reste un des seuls vraiment valable du jeu. Un des gros soucis de World Series c’est son avarice en mode de jeu en multi local. Sorti du mode Élimination et du mode Bataille, il ne reste pas grand chose et se rend vite compte que le jeu est finalement vide. Dommage pour un jeu qui a fait les beaux jours de l’ère du multi « entre potes devant un seul écran ». En ligne, c’est tout comme mis à part un mode Course qui s’ajoute aux deux autres modes cités plus haut.

Pour faire court, Micro Machines World Series déçoit par son manque de contenu. Le jeu en lui-même est fun mais on a vite fait le tour et on se retrouve rapidement dans la situation où l’ennuie nous guette. C’est dommage pour un titre qui a un énorme potentiel multijoueur. ET ce ne sont pas les dix pauvres petits circuits qui changeront la donne. A Moins que Codemasters ne prévoit des addons gratuits comprenant de nouveaux modes, circuits et véhicules, il est conseillé de faire l’impasse sur cette édition des Mini-véhicules. Petites voitures pour grosse déception.