Histoire

Le titre prend place un an et demi après les événements du second opus. Rean Schwarzer, devenu professeur, accompagné de ses élèves de l’école militaire de classe VII, est en charge de la résolution des conflits dans Erebonia. Durant une de ses missions, l’un de ses élèves tente d’assassiner l’empereur. Le jeune élève était alors possédé à cause d’une malédiction. L’empereur est gravement blessé laissant ici sa place au chancelier Osborne en tant qu’empereur intérimaire. Celui-ci accuse la république de Calvard de tentative d’assassinat sur l’empereur d’Erebonia. La guerre est déclarée entre les deux nations.

Pour arrêter cette guerre, Rean entre en contact avec Roselia du clan Hexen, une sorcière immortelle qui veillait sur Erebonia depuis des siècles. Celle-ci explique qu’il y a plus de mille ans, les ancêtres d’Erebonia ont fait la guerre en utilisant le grand Sept-Terrion d’Acier. Mais le grand Sept-Terrion d’Acier a été divisé et scellé par les gnomes et le clan Hexen dans sept chevaliers divins… et on en reste là pour l’histoire (no spoil).

Graphiquement, c’est comment ?

Graphiquement, Trails of Cold Steel III reste beaucoup plus lisible sur la Switch et en tire un réel potentiel sur la performance de la console nomade que la PS4.

Gameplay

Trails of Cold Steel III est un J-RPG au tour par tour assez classique mais efficace. Celui-ci ne diffère en rien des deux premiers opus de la saga, ce qui n’est pas plus mal. Les combats sont rapides et fluides, notamment grâce à des combinaisons de touches.

Pour les férues de J-RPG, le système de combat semblera complet et très abouti.

Pour les néophytes, ou joueurs occasionnels des J-RPG de grandes licences du style Dragon Quest, Final Fantasy (comme moi), vous allez être vite désorienté par le nombre d’éléments à prendre en compte (Combo, lien entre les personnages pour les Rush ou Assistances, les Crafts, les SuperCraft, les Arts et j’en passe).

TRAILER de Legend of Heroes: Trails of Cold Steel III

Test effectué sur Nintendo Switch Lite sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

L’avis de la rédac’

Pour conclure, The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III est la suite d’un J-RPG assez convaincant mais il vous sera nécessaire de faire les précédents opus afin de mieux comprendre le scénario. Beaucoup de cinématiques, beaucoup de blabla, un système de combat assez complexe pour les néophytes.  Avec une durée de vie d’environ 50-60 heures pour les moins aguerries, le jeu vous promet une durée de vie colossale à emporter partout dans vos déplacements.

Cette version Nintendo Switch porte tout son sens et rendra le jeu plus appréciable que sur la PS4.

Les Plus Les Moins
Une traduction française, ça fait du bien ! Un peu linéaire
Grosse durée de vie Système de combat pas simple pour les néophytes
Des combats épiques et prenants Trop de cinématiques.
Un choix de difficultés assez varié
Graphismes adaptés à la Switch

1 commentaires

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.