Depuis août dernier, Ubisoft propose son troisième escape game en réalité virtuelle : Prince of Persia : La Dague du Temps, Nous avons eu l’occasion de pouvoir le tester chez Virtual Center Paris. On vous dit tout !

La semaine dernière, l’équipe a eu l’occasion de tester le nouvel escape game VR d’Ubisoft, Prince of Persia : La Dague du Temps. Le principe est assez simple : entre 2 et 4 joueurs disposent d’une heure pour résoudre les différentes énigmes de la Forteresse du Temps. Armés de deux manettes VR, vous serez amenés à interagir avec les objets à proximité, à grimper et à user des pouvoirs.

PRISE EN MAIN ET IMMERSION RAPIDES

Début du jeu assez « aseptisé » : salle blanche dans laquelle 6 personnages sous forme de poupées sont posés sur des cubes. A nous de choisir lequel nous attire le plus en saisissant la figurine. Le choix se fait entre 6 protagonistes : 3 hommes et 3 femmes, lequel n’aura aucune incidence quant à la progression du jeu. Chaque joueur a les mêmes pouvoirs que son partenaire de jeu. Une fois notre choix fait, on se retrouve dans la « salle d’attente » avec nos coéquipiers. Possibilité de s’entraîner afin de tester les mouvements possibles : attraper un objet, le lancer à un coéquipier, se téléporter. L’idée est surtout de se familiariser avec les manettes et la VR, avant de débuter notre quête.

En plus du casque VR, on est équipé d’un casque audio afin de communiquer entre les joueurs. Il n’y a aucun souci pour s’entendre, on oublie même assez vite que nous sommes séparés par plusieurs mètres de distances dans la salle de jeu.

Le premier point positif est que l’immersion est assez rapide, tout comme la prise en main. Seules les gâchettes arrière des manettes VR servent pour jouer. Et seules deux actions sont possibles : prendre des objets et se téléporter. Donc même un joueur novice peut prendre en main assez rapidement le gameplay. Très vite, la façon de jouer devient assez intuitive.

UN GAMEPLAY RÉUSSI MAIS DES ÉNIGMES UN PEU RÉPÉTITIVES

Une fois la prise en main faite, chaque personnage est téléporté dans une cellule dont il doit sortir afin de retrouver ses compères. Une première énigme consistant à trouver le système de déverrouillage de portes grâce à des mécanismes à enclencher. Si on a compris le principe de saisie des objets, cette première énigme ne devrait pas poser trop de problèmes à résoudre. Et cela permet de donner le ton sur les prochains casses-têtes rencontrés tout au long du jeu.

Le jeu respecte très bien l’ambiance de Prince of Persia. Et les actions et pouvoirs débloqués permettent de se prendre pour un véritable magicien et acrobate : arrêt du temps, retour en arrière, s’accrocher de liane en liane au-dessus du vide… 

Un conseil cependant : évitez de trop vous balancer lorsque vous êtes en suspension, léger risque de motion sickness

Les casses-têtes sont en adéquation avec l’univers. Les énigmes ne sont pas « cérébrales » comme pourraient l’être des escape games en « dur ». Cela consiste principalement à déverrouiller des mécanismes, d’être synchronisés avec nos coéquipiers, et de jouer avec tous les éléments du jeu. Si vous êtes un fan de devinettes, ou de résolutions mathématiques, vous risquez d’être déçus… Les casses-têtes sont bien ficelés, mais un peu répétitifs. Les fouilles se limitent elles-aussi à des ouvertures de tiroirs, ou à se baisser sous des meubles afin de récupérer des reliques / cristaux pour enclencher les bons mécanismes. 

Le jeu s’axe principalement sur des casses-têtes mécaniques, une bonne cohésion d’équipe et une immersion totale dans l’univers de la VR et de Prince of Persia. Et comme dans tout escape game, si le joueur se trouve dans une impasse, une aide peut être apportée. Il n’a qu’à lever les bras afin de voir s’illuminer les éléments du jeu vers lesquels se tourner.

En résumé, le jeu consiste en 3 grosses habilités : réflexion (mécanique), agilité, et surtout communication !

 

Test effectué chez Virtual Center Paris

Les Plus Les Moins
Immersion très rapide et bonne ambiance de jeu Enigmes assez simples et parfois répétitives
Gameplay simple à prendre en main
Pas de motion sickness… …sauf quand on secoue un peu trop la manette en étant suspendu dans le vide
Une heure de jeu qui passe sans s’en rendre compte
Accessible à tous niveaux

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.