Mastiff propose désormais Home Sweet Home sur PlayStation VR. Que donne ce jeu d’horreur à la première personne inspiré par la mythologie thaïlandaise ? Verdict !

Sorti sur PC depuis plus d’un an et demi, le studio Thaïlandais Yggdrazil propose donc son survival-Horror Home Sweet Home, compatible en VR via le PlayStation VR. Une bonne raison de découvrir les légendes de la mythologie du pays.

L’histoire est assez simpliste mais efficace. Vous incarnez Tim. Après une soirée à pleurer la disparition récente de votre femme, vous vous réveillez dans un bâtiment en ruine. Vient en suite une course pour retrouver votre femme Jeanne et échapper à un mystérieux cadavre d’une femme qui vous traquera jusqu’à la mort.

Home Sweet Home peut se ranger dans la catégorie survival-horror psychologique, tout comme Outlast ou encore The Persistence. Sans armes lourdes, il vous faudra sortir du mystérieux bâtiment en évitant la mort, mais pas les Jump Scare.

L’ambiance lugubre fait froid dans le dos et le travail sonore retransmet parfaitement l’atmosphère fantomatique. On en aurait des frissons sans avoir de courant d’air. Angoissant au possible, le titre d’Yggdrazil fait son travail et terrorisera les malheureux qui s’y aventureront avec le coeur mal accroché.

Mais tout l’intérêt du titre réside principalement en l’utilisation de la réalité virtuelle. Comme pour la version PC, c’est en mettant le casque VR que l’angoisse est démultiplié. Un bémol étant les déplacements qui peuvent donner mal au coeur aux joueurs étant sujet au Motion Sickness.

Bien que sympathique, le jeu n’en est pas moins redondant avec des phases de discretions ennuyantes au possible. De plus, certaines énigmes sont relativement simplistes pour ne pas dire mâchées.

Côté durée de vie, on reste dans le raisonnable avec une aventure qui se termine entre 5 et 6 heures. Ce qui est largement suffisent pour une aventure VR, mais relativement court pour les joueurs qui feront l’aventure sans casque.

Home Sweet Home n’est pas le Survival-Horror de l’année, mais c’est une bonne petite expérience en VR. Certes redondante, l’aventure vous tiendra en haleine, encore plus si vous vous intéressé à la mythologie Thaïlandaise. Le titre étant le premier d’une série, il ne reste plus qu’à voir si les développeurs d’Yggdrazil seront capables de corriger les erreurs de ce premier opus pour offrir une expérience encore plus immersive.

Home Sweet Home est disponible sur PlayStation 4, compatible avec le PlayStation VR.

Test effectué sur PS VR sur une version dématérialisée fourni par le distributeur

Les Plus Les Moins
L’ambiance lugubre Pas très beau
La mythologie Thaïlandaise, ça change ! Très redondant
Les énigmes à résoudre… … quoi qu’un peu faciles

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.