Après 22 ans d’existence, Crash Bandicoot 4: It’s About Time est un retour tant attendu avec notre mascotte préférée. Les récents opus de Crash Bandicoot N.Sane Trilogy et Crash Team Racing Nitro-Fueled ont été assez apprécié par la communauté de joueurs.

Est ce que notre Marsupial d’enfance en a encore sous le coude ? Est ce que la vieille mascotte de Sony a encore du bon à nous donner ? C’est ce que nous allons découvrir durant ce test !

Notre Geek Show dédié au test de Crash Bandicoot 4 : It’s About Time

Test effectué sur PS4 PRO sur une version dématérialisée
fourni par le distributeur

Contexte

Le retour dans l’univers de Crash s’introduit avec le plus grand antagoniste (au dessus de Neo Cortex) : le Dr Nefarious Tropy vêtu d’une armure corporelle incrusté d’horloges, déchirant un trou dans le tissu de l’espace-temps et se défouler dans le multivers.

Pour arrêter Tropy, Crash, que l’on retrouve dans une sieste sablonneuse, à la plage, doit rassembler les Masques Quantiques: quatre divinités flottantes, chacune impertinente à une loi particulière de la physique.

 

Lani-Loli peut transformer des objets en fantômes bleus ondulants, et inversement; Akano ajoute une cuillerée de matière noire à la rotation caractéristique de Crash, lui permettant de planer ; Kupuna-Wa est capable d’endiguer l’écoulement du temps ; et Ika-Ika renverse la gravité, envoyant Crash se précipiter vers les cieux.

Chaque masque apparaît lorsque cela est nécessaire, ajoutant sa mécanique dans le gameplay !

 

Nouveaux items, nouveaux persos : Nouvelle dynamique !

Les masques quantiques sont le point central de l’histoire. Ce qui rend le gameplay plus simple et plus édulcoré. Cette fois-ci, au lieu de jouer seulement Crash ou Coco, nous avons cinq personnages, chacun apportant quelque chose de nouveau à la table.

Crash et Coco fonctionnent presque de la même manière, mais Tawna, Dingodile et Neo Cortex présentent leurs propres mécaniques dans le gameplay.

Le grappin de Tawna vous permet de vous tirer vers des plates-formes lointaines, l’aspirateur de Dingodile peut aspirer des boîtes de TNT que vous pouvez tirer sur les ennemis, et Neo Cortex peut utiliser son pistolet à rayons pour transformer les ennemis en plateforme pour sauter.

Crash Bandicoot 4 reste assez simple dans son gameplay mais certains niveaux sont assez insane ! Le but n’étant pas seulement terminer le parcours, mais d’obtenir l’ensemble des gemmes et pour cela la tache se présente plus coriace : Ramasser toutes les pommes, casser toutes les caisses, mourir moins de trois fois, trouver les gemmes cachés.

Une fois cette tache accomplie, vous gagnerez logiquement un Skin parmi une flopée à débloquer. Cela reste cosmétique mais assez sympa pour vous challenger et faire le 100%.

Au delà des gemmes, vous avez les fameuses reliques du Contre-la-montre à obtenir et la nouveauté : Les FlashBack !

L’avis de la redac’

Crash Bandicoot 4: It’s About Time reconfirme sa position de leader en tant que jeu de plateforme de l’année ! Il s’agit d’une belle piqure de nostalgie aux amoureux des premiers Opus. Les nouveaux masques apportent un boost et une fraicheur nécessaire dans le gameplay.

Les Plus Les Moins
Des nouveaux personnages jouables Quelques bugs de sauvegarde dans les Checkpoints
Le choix de gameplay Moderne ou Retro Les niveaux avec Neo Cortex moins amusants
Des graphismes et une fluidité au goût du jour Reste assez répétitif dans le fond
Les nouveaux masques qui boostent le gameplay La difficulté mal dosée entre certains niveaux
Des niveaux Bonus très sympa

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.