Après quelques opus un peu trop futuristes au goût des fans, Call of Duty est de retour à ses premiers amours… la Seconde Guerre Mondiale.

C’est donc un retour aux sources. Après l’espace, retour sur la terre ferme et dans le passé avec WWII, un opus se déroulant durant la seconde guerre mondiale à l’instar des trois premiers opus de la saga et l’épisode World at War. C’est Sledgehammer Games qui s’occupe de cet opus et nous livre enfin un « Callof » tel que les fans le désiraient depuis un bon bout de temps.

Classique, mais efficace !

Côté gameplay, on reste dans le grand classique à l’exception d’une chose et pas des moindre : Fini les Double-Jump, les Wall-rides et autre Slides ! Ces aptitudes étaient des véritables plaies dans les opus « futuristes ». Les armes spéciales ont aussi cédé leurs places aux bonnes vieilles pétoires à l’ancienne comme la M1 Garand et son petit son légendaire à la fin du chargeur, ou encore la Maschinengewehr 42, MG-42 pour les intimes, légendaire mitrailleuse lourde qui fit le bonheur des fans du mode zombie de World at War. Autre fait marquant du passé, le retour de la barre de vie et des kits de premiers soins. Un facteur de stress supplémentaire quand on se retrouve derrière un muret avec la barre au plus bas et trois soldats allemand de l’autre côté qui vous attendent. Ces kits sont trouvables un peu partout dans les maps et auprès de vos compagnons, qui vous les proposent relativement souvent, tout comme les munitions.

Une campagne solo époustouflante

D’entrée de jeu, on est plongé dans l’horreur du Débarquement allié en Normandie avec une scène où l’on retient son souffle. On y dirige cette fois un seul et même personnage, Richard « Red » Daniels, un soldat américain qui a quitté sa ferme du Texas pour partir libérer l’Europe de l’Allemagne Nazi. Niveau durée de vie, la campagne se termine rapidement. il faudra compter dans les 6 à 7 heures en ligne droite pour en voir le bout.

« C’est bien, c’est beau, c’est bosch »

Graphiquement, l’effort se fait ressentir surtout sur les plateformes « updatées » à savoir la PlayStation 4 Pro et la Xbox One X (Le PC est exclus du test car tout dépend de la config bien évidemment). La modélisation des visages est extrêmement réaliste, on reconnait sans hésitation les acteurs qui ont prêté leur voix et leurs traits comme Josh Duhamel (Transformers, Las Vegas), Jonathan Tucker (100 Girls) ou encore Elodie Yung (Daredevil) et David Tennant (Dr. Who, Harry Potter) dans la partie Zombie Nazi. Les effets spéciaux sont saisissants et les textures sont juste magnifiques. Côté framerate le titre tourne à 60 fps sur PS4 Pro et Xbox One X en 1080p.

Un multi classique mais teinté de nouveautés

Véritable institution du multijoueur, Call of Duty a initié bon nombre de joueur au jeu en ligne et a apporter des bases grâce à l’opus Modern Warfare. Ce mode est souvent le préféré des joueurs qui, pour beaucoup d’entres eux, ne se procurent le titre uniquement que pour celui-ci.

Il faut le dire, ce mode multijoueur est terriblement addictif de par son nouveau système de QG avec les entraînements, les récompenses journalières, ses missions… Basé sur une plage normande, ce hub central permet de s’initier au tir, à l’utilisation de Killstreaks et même de regarder des matchs eSport via un cinéma de fortune. Un mode 1VS1 est aussi disponible pour patienter en attendant que tout le monde se connecte. Autre fait amusant, Activision a glisser une ribambelle de ses jeux « old-school » tout droit sortis des 70-80’s.

Cinq classes sont proposées à savoir Infanterie, Aéroportée, Expéditionnaire, Blindé et Montagne, chacune avec ses compétences spécifiques. Les armes emblématiques de l’époque sont de retour comme la Thompson, le Kar-98, la STG-44, la MP40 ou encore le BAR. Les maps sont relativement petite et il est rare de se perdre ou de tourner en rond pour trouver un adversaire.

Les modes traditionnels sont présents (Match à Mort, Domination, Recherche et Destruction, Capture de Drapeau…) et de petits nouveaux viennent s’incruster à la fiesta. Ainsi le mode Gridiron fait son apparition. Dans ce mode s’inspirant du Football Américain, les joueurs doivent attraper la balle au centre de la map et l’emmener dans les buts dans le camp adverse. Un Touchdown rapporte 7 points, un Kick rapporte 3 points. Seul inconvénient, le porteur du ballon ne peut pas se servir de son arme et devra compter sur ses camarades pour arriver à bon port.

Mais le nouveau gros mode de ce nouvel opus n’est autre que le mode Guerre. Dans celui-ci, deux équipes s’affrontent dans une guerre de territoires avec des objectifs allant de la prise de zone à la défense d’un pont. Seul inconvénient, il n’y a que trois maps disponibles pour le moment. Il faudra patienter et passer par la case Season Pass pour en découvrir plus.

Ich Bin Zombi

Un autre mode fait aussi son grand retour, le mode Nazi Zombies. Ici nous avons clairement à faire à un reboot. Le principe reste le même, les survivants doivent résister à l’assaut de différentes vagues d’attaques de zombies créés par le docteur Glücksbringer. Le mode propose un prologue à l’histoire où le joueur se retrouve seul, séparé de ses compagnons, occasionnant quelques Jumpscares. Arrive ensuite la map Nazi Zombies qui propose, comme d’habitude du gameplay en étape avec de plus en plus de portes à ouvrir et d’objets à activer.  Certains seront choqué de la disparition de la boite magique et de certaines machines bonus, comme le Mastodonte qui a été remplacé par les recharges d’armures.

Côté casting du mode Nazi Zombies, nous citions plus haut Elodie Yung et David Tennant, mais il y a encore du lourd notamment Udo Kier (Blade, Armageddon)Katheryn Winnick (Vikings) et le grand Ving Rhames (Mission: Impossible, Pulp Fiction).

Conclusion

Sledgehammer Games et Activision nous ont livré un Call of Duty tel que les fans l’espéraient, tant dans la position temporelle que son retour aux sources côté gameplay. Le retour à la Seconde Guerre mondiale est plus qu’appréciable avec une campagne solo prenante et spectaculaire. Le mode multi est additif au plus haut point et offrant même son lot de nouveautés, allant même jusqu’à rebooter le mode Zombi et offrir une expérience plus approfondie. Call of Duty: WWI est l’épisode que l’on attendait depuis des années.

Call of Duty: WWII est disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.