Entre le 17 et le 21 décembre, Turtle Rock Studios et Warner Bros Games proposent à une poignée de joueurs de tester la version alpha du dernier FPS survival horror : Back 4 Blood. L’équipe de GeekGeneration a pu faire partie des chanceux et vous partage son expérience.

Petite piqûre de rappel. Left 4 Dead, développé par Valve et Turtle Rock Studios, jeu de tir à la première personne, est sorti en 2008. Il met en scène 4 protagonistes qui tentent de survivre dans un monde infecté de zombies. À l’époque, beaucoup de rumeurs circulaient sur un potentiel troisième opus qui n’a jamais vu le jour. Aujourd’hui le mythe devient réalité, puisque Back 4 Blood reprend le principe de Left 4 Dead, avec de grosses mises à jour. L’équipe de Geekgeneration a pu tester la version alpha fermée.

Le même mais en mieux ? Oui mais pas tout à fait. Le principe reste le même : 4 personnages, 4 chapitres sur chaque map, une arme de mêlée (ou pistolet d’appoint) et une arme de point (AK47 ou fusil à pompe). Le début et la fin de chaque chapitre se fait dans une salle sécurisée (safe room) où l’on peut préparer son inventaire.

Mais dans ce cas, quoi de nouveau ? Pas mal de points ! Déjà les zombies ont muté ! Les infectés spéciaux sont bien plus boostés et nettement plus nombreux ! Terminés le smoker, boomer, jockey, spitter, hunter, witch et tank ! Places aux 4 nouveaux : hocker, bruiser, retches, et ogre, qui combinent plusieurs capacités :

  • Le hocker (sorte de mutant araignée) se déplace sur les murs et envoie une toile qui coince le joueur, jusqu’à ce qu’un coéquipier vienne le délivrer d’un coup de coude.
  • Le bruiser fait 3 mètres de haut. Il a un bras sous forme de massue qui fait énormément de dégât à votre personnage qui se trouve sur sa trajectoire (l’attaque a d’ailleurs une grosse rallonge, il est plus rapide d’esquiver sur le côté). Mais son plus gros atout est aussi sa faiblesse. Il faudra tirer à plusieurs reprises sur le muscle rougeoyant en haut du bras afin d’en venir à bout.
  • Le retches associe les deux capacités qu’avaient le boomer et le spitter : son vomis est à la fois acide et vous fera perdre des points de vie si votre personnage marche dedans, et vous fera perdre une bonne partie de la vue si vous êtes touché de face.
  • Et le dernier mais non moins important : l’ogre. Vous souvenez-vous de l’imposante silhouette que représentait le tank dans les Left 4 Dead ? Et bien c’est désormais un monstre de 6 mètres de haut qui sera le boss de ce nouvel opus ! Conservez des munitions et des molotov pour venir à bout de ce colosse !
  • Ajoutons à cela une petite nouveauté : les corbeaux. Même s’il ne s’agit pas d’un infecté en tant que tel, si vous faites l’erreur de passer trop près d’eux, ils s’envolent créant une alarme et attirant une horde de zombies à vos trousses.

En plus de toutes ces mutations, ajoutons la grosse nouveauté de ce jeu : le deck. À chaque début de partie, les joueurs ont le choix entre plusieurs cartes qui auront des avantages sur la partie : meilleure santé, meilleure résistance au feu, gain de vie en massacrent des zombies avec des armes de mêlée…

À savoir que les cartes choisies par un joueur sont bénéfiques pour l’ensemble du groupe. Si vous êtes en équipe, n’hésitez pas à communiquer afin de faire les meilleures combinaisons.

Le jeu est aussi un peu plus stratégique. Finies les munitions quasi illimitées et les boosters trouvés sur le chemin. Les munitions sont plus limitées, et les éléments sont à acheter au début de partie : il faudra faire votre choix entre cocktail molotov, grenade, bandage, kit de soin…

Pour l’instant, pas encore de mode versus. Ce qui faisait le gros intérêt de Left 4 Dead. On attend celle-ci avec impatience, peut-être dans une version bêta.

Pour une alpha, le jeu est déjà très réussi. Aucun bug majeur remarqué, si ce n’est quelques lags de framerate.

Vous trouviez Left 4 Dead trop simple ? Back 4 blood devrait vous satisfaire !

Test effectué en version alpha sur Steam

Les Plus Les Moins
Grand retour de Left 4 Dead ! Pour l’instant, pas encore de mode versus
Coopération en ligne
Design et graphismes améliorés
Infectés spéciaux boostés aux hormones

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.