Suite l’annonce du lancement du jeu Airheart (Article disponible via le lien suivant : airheart-bande-annonce-de-lancement-ps4-pc), nous avons eu  l’occasion d’effectuer le test de celui ci et voir ce qu’il peut nous proposer. Simple Rogue-Like ou expérience de jeu orignale ? C’est ce que l’on va découvrir ensemble ! 

 

Le contexte

A la fois, un hommage à la célèbre Amélia Earhart, première femme ayant traversé l’océan Atlantique en avion en 1928, AIRHEART prend place dans un monde dieselpunk passionnant et propose au joueur d’incarner Amelia, une jeune pilote qui habite la cité céleste de Granaria et rêve d’atteindre un jour le bout du monde. Pour survivre et s’enrichir dans cette ville flottante, Amelia va devoir monter dans son avion et partir à la pêche aux poissons célestes, en prenant garde aux pirates et à bien d’autres dangers. 

La prise en main

AirHeart propose, comme la plupart des jeux, une phase de didacticiel (que nous avions volontairement skipper) afin de vous familiariser avec les commandes et l’environnement du jeu.

Airheart nécessite une attention particulière à l’état de votre avion car la dynamique du jeu peut varier très rapidement de manière assez agressive et à la fois plus détentue hors zone de conflit.

Vous devrez abattre des avions ennemis afin de looter leur butin qui peuvent être utilisées pour votre propre avion, vous devrez, cependant, garder un œil sur votre propre santé lorsque vous vous engagez dans des combats acharnés.

Le crafting prendra la majorité de votre temps et sera essentiel pour votre survie afin de gravir les niveaux supérieurs.Comme l’avion d’Amelia subit des dégâts, des aliés apparaissent à l’écran pour vous conseiller de retourner à la base, de récolter les provisions que vous avez et de repartir avec de nouvelles.

Notre Geek Show #131 dédié au test d’AirHeart sur PS4 PRO

 

Test effectué sur PS4 PRO via une version commerciale dématérialisée fourni par l’éditeur .

L’aspect visuel et sonore !

Graphiquement, AirHeart ne propose pas des graphismes de folies mais l’ambiance et le style graphique restent appréciable. La verticalité du jeu offre des profondeurs de champs visuels plutôt réussites.

Le plus gros travail est sur l’ambiance sonore, celle ci est plutôt bien fondue entre les phases de combat et les moments de détentes à pecher et récolter diverses ressources. Elle vous fera voyager tout en canardant des autres avions.

L’avis de la rédac’

AirHeart : Tales of Broken Wings est jeu rapide et facile à prendre en main. Il vous garantira du plaisir pour du gameplay « No Brain » et une touche de poésie avec son ambiance visuelle et sonore.

La grande maladie des Rogue-like reste le coté répétitif mais les amoureux du farming et du loot ne seront pas dépaysé par cet aspect.

On vous recommande ce jeu si vous cherchez un petit jeu sympa pour faire une coupure des gros jeux AAA. Le jeu est assez addictif et vous promet de bonnes heures de gameplay.

 

AirHeart : Tales of Broken Wings est disponible dès aujourd’hui sur PC et PS4