Après un Tales of Zestiria qui n’a pas fait l’unanimité, Bandai Namco nous livre Tales of Berseria, un opus sombre avec son héroïne en quête de vengeance.

Tales of Berseria ou le retour d’une saga culte

Dinosaure du J-RPG avec une trentaine de jeux, 7 séries animées et 7 mangas, depuis plus de 20 ans la saga Tales Of fait figure d’alternative pour ceux qui n’apprécient pas les franchises Final Fantasy et Dragon’s Quest. L’éternel troisième du podium revient aujourd’hui avec Tales of Berseria, seizième opus de la série principale. Mais Berseria ne masque pas pour autant son grand frère car le jeu se passe dans le même univers que Zestiria.

L’histoire

Là où ce nouvel opus déroge à la règle, ce trouve du côté de son scénario. Exit le héros qui veut sauver le monde. Velvet Crowe, unique héroïne du titre, cherche à se venger de son beau-frère qui a tué toute sa famille dans un sacrifice rituel, déclenchant l’arrivée de démons. Velvet est transformée en Therion, mixe entre un être humain et un démon. Emprisonnée sur une île pénitentiaire, notre héroïne est désormais doté d’un bras maléfique dévoreur d’âme démoniaque et d’une volonté de vengeance sans égal. Prête à tout, elle ira jusqu’à constituer une équipe pour l’aider à réussir son objectif.

Une durée de vie plus qu’honorable

Comme tout bon RPG, l’aventure ne se bouclera pas avec une bonne quarantaine d’heures, en ligne droite. Comptez le double si vous vous attardez avec les quêtes annexes. Quelques unes de ses activités sont fort sympathique comme la pêche (Qui a dit Final Fantasy XV et Legend of Zelda ?).

Tales of Berseria
Tales of Berseria

Une esthétique plaisante mais un moteur daté

Nous avons effectué ce test sur PlayStation 4 et le constat reste le même que pour Zestiria… le moteur commence à vieillir. Même si graphiquement le titre est quasiment irréprochable, en grande partie dut à son design manga, certains endroits sont un peu vides et manques de vie. Côté framerate, le jeu tourne plutôt bien à 60 FPS en 1080P sur PS4 et en 4K sur PC.

Une prise en main simple et plaisante

Ce nouveau Tales of reste dans la ligné de ses aînés avec un système de combat dynamique en combo. Tellement dynamique qu’on se prend à jouer à un Beat them all à certains moments en enchaînant les Arte. Autre petit plus, la geoplanche, une petit invention proche de l’overboard permet des déplacements rapide.

Tales of Berseria
Tales of Berseria

Conclusion

Tales of Berseria est un excellent Action-RPG, qui relève le niveau d’un Zesteria en demi-teinte. L’héroïne est ultra charismatique et change complètement du type de héros traditionnel dont la saga a pour habitude d’imposer à chaque opus. L’ambiance est au rendez-vous avec un jeu plus mature et plus sombre. Côté musique, les compositions collent exactement avec l’image générée par le jeu de Bandai Namco. Un point supplémentaire à l’opening qui tout bonnement jouissif. Une réussite.

Tales of Berseria est disponible sur PS4 et PC depuis le 27 janvier dernier.