Le eSport a également été impacté par la pandémie mais reste malgré tout en pleine expansion. Les confinements et règles de distanciation sociale ont favorisé l’apparition de pratiques hybrides et influencé notre consommation du spectacle sportif. Ces évolutions vont-elles perdurer dans le temps ? Découvrez la réponse dans cet article.

Qu’est-ce que l’eSport ? 

Signifiant Electronic Sport, l’eSport désigne la pratique des jeux vidéos en compétition. Les joueurs s’affrontent seuls ou en équipe et ces tournois rassemblent des millions de fans à travers le monde. Si le premier tournoi d’eSport a eu lieu à Oxford dans les années 70, il s’est popularisé en Asie, notamment en Corée du Sud où il est considéré comme un sport national, cependant son succès est planétaire et la France n’échappe pas à ce phénomène.

Les plateformes de diffusions comme Youtube et Twitch ont participé à l’essor de cette industrie dès le début des années 2010 et en 2020, elle a généré plus d’1 milliard d’euros de revenus. Tout comme les sites de Pari en ligne comme Betwinner qui ont su s’adapter au phénomène.

L’impact de la pandémie sur les pratiques sportives

La crise sanitaire a entrainé l’apparition de nouvelles façons de faire du sport. Pendant le confinement, la pratiquer du sport dans son salon avec support numérique. Contraints de rester à domicile, les Français comme leurs voisins ont marié eSport et sport à domicile pour rester en forme et s’occuper.

Les sportifs professionnels n’ont pas échappé à cette tendance et ont même tenus à rester en  compétition avec eux-mêmes mais aussi contre d’autres rivaux. Un tour de France virtuel a ainsi pu avoir eu lieu grâce à l’application Zwift qui mêle vélo et gaming. Il a regroupé une 40aine d’équipes qui se sont affrontées sur 6 étapes. La compétition a été diffusée dans 16 pays et a représenté 13 h de direct.

Ainsi les outils de mesure de performances communautaires type Strava ou Swift ont connu une progression fulgurante en 2020, tout comme les montres connectées.

Le eSport en France

Le eSport français est en pleine forme. La scène est toujours dominée par League Of Legend, le jeu Riot à succès depuis 10 ans. La ligue française LFL est en plein essors. 200 000 viewers ont assisté à la rencontre entre KarminCorp et Solary lors de l’Opening Week de la saison LFL. (La saison passée, les rencontres totalisaient 24 000 vues en moyenne sur Twitch).

Cette progression a été favorisée par la nouvelle chaîne OTP qui est la chaîne officielle de la LFL à laquelle s’ajoute les chaînes des équipes engagées dans la compétition qui peuvent retransmettre les rencontres auxquelles elles participent.

L’avenir du eSport

La crise sanitaire a impacté le monde du eSport. Elle a permis son développement mais a aussi entraîné l’annulation de plusieurs évènements en présentiel. Il continue cependant de progresser et de se développer. Chaque année, le eSport réunit de plus en plus de pratiquants. Des écoles commencent même à émerger afin de former les futurs pro gamers. Le eSport nécessite en effet des compétences personnelles qu’il s’agit de travailler comme les réflexes, la dextérité, l’acuité visuelle, la stratégie, la réflexion, l’esprit d’équipe et le sens de la communication. Un joueur pro de eSport doit également maîtrisé les mécanismes uniques propres aux jeux.

Toutes ces qualités et compétences permettent d’élever le eSport au rang de vrai sport. Il a donc de beaux jours devant lui.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.