La startup MyEli lance le bijou connecté anti-agression, capable d’apporter confiance et apaisement au quotidien.

Ce bijou, à la fois discret et innovant, répond à plusieurs problématiques sociétales, que ce soit le harcèlement de rue ou les violences conjugales.

C’est une nouvelle manière, pour les femmes, de se protéger et se rassurer dans les lieux publics mais également au sein des foyers. Grâce à un objet du quotidien, le bijou, dont elles seules connaissent l’existence, tant il se fond dans leur tenue. En un clic, ce bijou, grâce à une innovation technologique majeure, permet d’alerter-sécuriser et d’assurer protection, réactivité et sérénité.

MyEli : la défense connectée

A travers MyEli, Ludivine Romary, la fondatrice de 26 ans, souhaite apporter liberté et apaisement aux femmes. Car une majorité d’entre elles s’est sentie vulnérable au moins une fois dans sa vie, ce bijou connecté protecteur veut créer une bulle sécuritaire autour de la personne en danger grâce à une puce connectée qui permet d’alerter ses proches en cas de danger, en un seul clic à son poignet.

MyEli a fait appel au CATIE, le Centre Aquitain des Technologies de l’Information et de l’Electronique, pour réaliser les études techniques ainsi que la conception des composants électroniques placées à l’intérieur du bijou connecté. Car pouvoir placer une puce miniaturisée, connectée en Bluetooth avec un smartphone, relève de plusieurs longs mois d’études. Ainsi, Ludivine a pensé à tous les usages du bijou connecté pour répondre à ce besoin de sécurité.

MyEli n’est pas un « bracelet électronique », c’est un véritable bijou, élégant et tendance, qu’on a plaisir à porter.

MyEli se veut esthétique et rassurant et souhaite devenir le réflexe sécurité et beauté de toutes celles qui le porteront !

MyELi comment ça marche ?

L’esthétisme d’un vrai bijou

La jeune fondatrice ne souhaitait pas faire l’impasse sur l’esthétisme : elle a donc fait appel à Font’Art Créations, un designer bijou français qui a relevé le défi de créer un joli bijou accueillant en son intérieur une multitude de composants électroniques.

Ce dernier a imaginé, dans son atelier en Ardèche, deux modèles de bijoux esthétiques sur mesure. La première collection « L’Intrépide » se compose d’un jonc argenté (85€ TTC) et d’un mi jonc-mi chaîne doré (90€ TTC).

Les deux modèles seront disponibles en précommande à partir du 10 mai 2021 pour une livraison, au plus tard, avant Noël. Nul doute que MyEli trouvera sa place au pied de nombreux sapins !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.