MY.GAMES a annoncé ouvrir le champ des possibles en matière d’édition de jeux hyper-casual via Mamboo Games.

Après avoir bénéficié d’un investissement du groupe en automne dernier, Mamboo Games s’apprête à éditer les jeux mobiles d’autres studios et leur permet dès à présent de déposer leurs candidatures.

« Mamboo Games a atteint 1,5 million de dollars de chiffre d’affaires en six mois d’activité, » confie Ivan Leshkevich, PDG de Mamboo Games, « Nous sommes persuadés que nous pouvons obtenir des résultats encore meilleurs, et c’est pourquoi nous avons décidé d’accepter les candidatures de tous les développeurs mobiles du marché. Le temps de réponse de nos spécialistes pour chaque candidature est de trois heures maximum grâce à l’automatisation complète du processus. Nous sommes déjà venus en aide à des dizaines de développeurs et ne comptons pas nous arrêter là ! »

Mamboo Games, qui disposait auparavant d’un noyau de développeurs partenaires, ouvre ses capacités d’édition au marché entier. L’éditeur propose des systèmes automatisés d’acquisition utilisateur ainsi qu’un tableau de bord flexible pour analyser aisément les chiffres clés comme les coûts marketing divisés par plateforme. Une redistribution des bénéfices à 60% pour le développeur et 40% pour l’éditeur est possible.

Mamboo Games a été fondé en 2020. Depuis sa création, Mamboo Games a signé des partenariats exclusifs avec des dizaines de studios. Billion Builders, l’un des jeux déjà édités, connait déjà le succès après s’être hissé dans le top 50 sur iOS aux États-Unis en août dernier, et dans le top 10 en Chine au mois de décembre. En août 2020, le jeu a atteint les 250.000 dollars de chiffre d’affaires mensuel. Volley Beans est un autre exemple de succès : il a atteint les 5 millions d’installations après deux mois d’activité. L’un des derniers jeux édités par Mamboo Games, Shift Race, s’est déjà fait une place dans le top 200 aux États-Unis.

Au printemps 2020, MY.GAMES annonçait le lancement de sa division d’édition pour jeux hyper-casual, hybrid-casual et idle. Les jeux mobiles représentent la majeure partie (75% au troisième trimestre 2020) du chiffre d’affaires de MY.GAMES. Ses principaux marchés sont les États-Unis, l’Allemagne et le Japon.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.