Disney a diffusé une featurette s’attardant sur les cascades de Mulan, adaptation live action prévu pour le mois prochain au cinéma.

Synopsis : Lorsque l’empereur de Chine publie un décret selon lequel un homme par famille doit servir dans l’armée impériale pour défendre le pays des envahisseurs du Nord, Hua Mulan, la fille aînée d’un guerrier honoré, prend la place de son père malade. Se faisant passer pour un homme, Hua Jun, elle est mise à l’épreuve à chaque étape du processus et doit mobiliser sa force intérieure et exploiter son véritable potentiel. C’est un voyage épique qui la transformera en une guerrière honorée et lui méritera le respect d’un pays reconnaissant… et d’un père fier.

Dans cette nouvelle production Disney, la réalisatrice Niki Caro raconte et met en scène l’épopée de la légendaire guerrière Mulan, une jeune femme intrépide qui a tout risqué par amour de sa famille et de son pays, au point de devenir l’une des plus grandes combattantes que la Chine ait jamais connues… Découvrez quelques secrets de la production du film :

  • Pour réaliser les scènes de bataille du film, les cinéastes ont fait appel à des équipes de cascadeurs venues de Chine, du Kazakhstan, de Mongolie, de Nouvelle-Zélande et d’Australie. Les scènes de combat impliquent généralement plusieurs acteurs principaux et une armée composée d’une centaine de figurants. Bon nombre de ces séquences comportent des chevaux.
  • 50 cavaliers émérites du Kazakhstan et de Mongolie – capables de monter à l’envers sur leur selle tout en tirant à l’arc – ont été mobilisés pour les scènes de combat. Grâce à leur authentique savoir-faire, les batailles à cheval sont d’un réalisme frappant.
  • Au total, 90 chevaux ont été utilisés dans le film, y compris Black Wind, le destrier de Mulan. Plusieurs mois d’entraînement ont été nécessaires pour les préparer au tournage des scènes de bataille.
  • Une équipe de spécialistes a été chargée de réaliser la barde (l’ensemble des pièces d’armure destinées à protéger un cheval sur un champ de bataille). Elle a conçu les selles et les différentes protections pour qu’elles semblent le plus authentiques possible, veillant à ce qu’elles soient bien ajustées et confortables pour les chevaux. Une autre équipe, cette fois spécialisée dans la coiffure et le maquillage, a appliqué sur eux de fausses crinières et de fausses queues chaque fois que cela s’avérait nécessaire.
  • Le travail à l’épée que l’on peut voir dans le film est un style de wushu très difficile à maîtriser.
  • Une vingtaine de lieux ont été utilisés pour le tournage en Chine, notamment la province du Hubei dans le centre du pays, les « dunes de sable chantantes » du désert de Mingsha Shan dans la province du Xinjiang au nord-ouest, le parc géologique national de Zhangye Danxia dans le centre-nord, les Monts Flamboyants au nord, le village de Mazar et les villes de Dunhuang et Jiuquan dans la province du Gansu au nord-ouest. Certaines séquences ont été réalisées dans des studios de la province du Zhejiang, à l’est de la Chine.
  • Environ 4000 armes ont été fabriquées pour les besoins du film, et cela dans différents matériaux. Certaines étaient en aluminium avec des poignées en uréthane ; d’autres, composées de matériaux souples, étaient destinées aux combats rapprochés.
  • L‘armurerie du film comprend des boucliers pour l’infanterie, des lances, des arcs et des flèches, des Jian – de longues épées à double tranchant -, de larges sabres Dao à un seul tranchant, le poignard Kapinga que manie Böri Khan ainsi que les redoutables poignards utilisés par Xianniang.
  • L’imagerie animale décorative pour les armures est le fruit de recherches approfondies sur ce qui existait à l’époque de la dynastie Tang. L’armure, le casque et la ceinture du commandant Tung sont par exemple ornés de motifs de tortues. Pour l’Empereur, ce sont des dragons et des nuages qui viennent rehausser les tuniques vertes.

Quelques chiffres donnent une idée de l’ampleur du travail de création sur les costumes : 3 mois durant, une quarantaine de personnes a confectionné 1104 couvre-chefs, 250 chapeaux, 1114 tenues complètes pour les figurants, 590 costumes complets pour les habitants de la Cité impériale, 100 costumes complets pour les scènes du village de Tulou, 281 armures pour l’armée chinoise, 730 pièces d’armures pour les Rouran, et entre trois et cinq costumes pour chacun des 50 acteurs principaux. Au total, ce sont plus de 1000 costumes qui ont été créés !

« Mulan » présente une distribution internationale réputée comprenant Yifei Liu en tant que Mulan, Donnie Yen en tant que commandant Tung, Jason Scott Lee dans le rôle de Böri Khan, Yoson An est Cheng Honghui, Gong Li est Xianniang et Jet Li en empereur. Le film est réalisé par Niki Caro d’après un scénario de Rick Jaffa, Amanda Silver, Elizabeth Martin et Lauren Hynek, basé sur le poème narratif « La ballade de Mulan ».

Mulan de Niki Caro avec Liu Yifei, Yoson An, Gong Li, Donnie Yen, Jason Scott Lee, Jimmy Wong, Doua Moua, Utkarsh Ambudkar, Chum Ehelepola et Jet Li, est attendu pour le 25 mars 2020 au cinéma.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.