Ah, les Etats-Unis des années 60-70, le blues, le rock, les policiers racistes, le KKK, les guerres raciales, le trafic d’arme, la drogue, l’alcool et surtout la haine des blancs envers les personnes de couleur. En tout cas, bienvenue à New Bordeaux, ville où tout le monde aime tout le monde, et où il fait bon vire… ou pas. Mais surtout bienvenue dans le monde de Mafia III.

Mafia III : nos impressions

L’histoire

Vous êtes Lincoln Clay, ancien membre des forces spéciales tout juste revenu du Vietnam. Vous venez de rentrez dans votre belle ville de New-bordeaux et vous pensez juste dire au revoir à votre famille, car vous pensez quitter la ville et vous installer en Californie. Cependant vous découvrez que votre famille, qui fait parti de la pègre noire, travaille avec un mafioso assez dangereux du nom de Sal Marcono et son fils Giorgi. Apprenant que votre « famille » à trois mois de retard de paiement pour Marcano, celui-ci vous propose de faire un braquage et la somme récolté servira de paiement. Bien que vous ayez réussi le braquage sans trop de soucis, les Marcano père et fils décident de vous abattre vous et toutes votre famille pour avoir refuser une offre qu’ils vous avais fait. Commence alors votre quête de vengeance pour détruire la famille Marcano et reprendre la ville de leur contrôle.

Graphisme

Le jeu en lui même est beau, sans décrocher la mâchoire visuellement, le jeu est coloré, les effets de lumière sont assez spectaculaire (surtout de nuit). A la sortie le jeu ne tournait qu’en 30 FPS, ce qui à dégoutté certains joueur, surtout ceux ayant un écran assez puissant (100-144Hz). Depuis, un patch est sorti et le jeu peut tourner entre 60 et 120 fps voir même plus. Le jeu n’est pas au niveaux d’un GTA 5 graphiquement, mais il permet de tourner sur la plus part des machines actuelles et cela en qualité HAUTE ou ULTRA, ce qui est plutôt cool quand on voit la puissance que certain jeux actuel demande.

Malgré un coté graphique plutôt bon, le jeu souffre de petit problème de bug que ce soit graphique ou In Game. Il est arrivé que pendant notre test notre voiture effectue un double salto arrière après avoir roulé sur un morceau de carton qui traînait sur la route, ou que certaines textures de voiture est un effet de peinture mat alors que toutes les autres ont un effet brillant.

Gameplay

le gameplay du jeu est assez simple à prendre en main, la conduite des véhicules est simple malgré quelques bugs de collision. Il suffira de presser une touche ou bouton de sa manette pour faire drifter votre voiture. Les déplacements de Lincoln sont assez lourd, ce qui donne un coté réaliste vu la carrure du personnage. Les gunfights sont vraiment sympathique, vous pouvez ramassez n’importe quelle arme que vous trouverez mais pourrez n’en portez que deux (arme de poing et arme principale). Durant les gunfigths, les ennemis ne vous repèrent pas si vous bougez de place discrètement et continueront à tirer sur votre dernière position connue.

Vous pourrez aussi effectuer des mises à mort assez violentes en vous rapprochant de votre adversaire et en maintenant une touche et en la relâchant au bon moment. Vous aurez aussi la possibilité d’engager ou de tuer les cibles indiquer (informateurs, sous-chefs de réseaux, etc.). Si vous la tuez, vous gagnerez de l’argent immédiatement tandis que si vous l’épargnez celle-ci vous rapportera plus d’argent à long-terme car elle travaillera pour vous.

Bande-son

Oui, pour une fois nous allons parler musique dans un test, car la musique est aussi au centre du jeu. Qui dit années 60-70, dit musique Rock, Blues, Jazz et autres. Vous pourrez, en vous baladant dans la ville, rentrer dans pas mal de bars, restaurants, boutiques, ou en voiture changer et choisir parmi les trois stations de radios différentes. Vous aurez donc comme artistes dans le jeu les Rolling Stones, The Animals, Otis redding et pleins d’autres. Un vrai voyage musicale quand on aime ce style de musique.

Verdict

Le jeu en lui-même est cool, l’histoire est un gros point fort car elle vous tiendra en haleine pendant bon un moment. Graphiquement sympathique, le jeu ne brille pas quand on voit ce que certains studios sont capable de faire en ce moment. La jouabilité, quand à elle, est simple et rapide à prendre en main, ce qui est un plus quand on pense que certains joueurs n’ont pas la patience d’apprendre un tutoriel. Pour finir, la bande son, qui est juste un des plus gros atouts du jeu, vous replongera sans soucis dans l’Amérique des années 60-70 avec le début du Rock, du Jazz et du Blues.

Notre vidéo sur Mafia III :