Peu de sports peuvent se vanter de proposer au sein de l’univers vidéoludique, deux jeux distincts et tout aussi réussis. La F1 est l’un des seuls suite à la sortie inaugurale de F1 Manager, un jeu de gestion officiellement licencié par la FIA et la FOM, les deux entités gérant dans la vraie vie le plus célèbre des championnats du monde automobile.

Disponible sur plusieurs plateformes, F1 Manager est une grande réussite, y compris auprès des pilotes qui, comme les joueurs de football avec FIFA, ont avoué pour certains passer du temps à leur propre gestion. Ironiquement, les classements des différents protagonistes sont sujets à discussion, mais cela n’enlève en rien, la réussite de ce jeu. Pour plusieurs années ?

La F1 est de plus en plus populaire

Un engouement rare autour de la F1 

Il faut remonter aux années 1990 pour retrouver un tel engouement autour de la F1. Grâce à l’arrivée de nouveaux médias et d’une fanbase grandement rajeunie, la Formule 1 ne s’est rarement aussi bien portée, au cœur pourtant, d’une ère où la motorisation hybride avait quelque peu changé l’aspect sportif dans un premier temps.

Aujourd’hui, les fans du monde entier saluent les exploits des pilotes chaque week-end avec des stars comme Lewis Hamilton, Charles Leclerc ou encore Max Verstappen. Fer de lance de l’écurie Red Bull, le pilote batave est par ailleurs devenu double champion du monde en 2022 grâce à une saison menée sur les chapeaux de roues au volant d’une monoplace qui s’affiche grâce à de nombreux partenariats, auprès des plus grandes entreprises et plateformes du monde. Un aspect commercial à prendre en compte, mais toutefois, également relayé par les supporters tout au long de la saison.

Supporters qui peuvent s’avouer épanouis au possible si pour couronner le tout, ils sont amateurs de jeux vidéo. Avec deux opus sous licence officielle pour la première fois en cette année 2022, l’organisation de la F1 a continué à charmer les néophytes et les amateurs du milieu.

Outre le désormais très populaire et reconnu « F1 2022 » qui découle chaque année comme une vraie simulation de pilotage, la F1 s’est muée en mode « manager » cette saison. Avec la première édition d’un jeu basé sur le même principe que Football Manager, la Formule 1 a réussi son pari.

Le FM du paddock

Depuis plusieurs années, Football Manager est une référence absolue dans la simulation de gestion sportive. Dans le passé, certains scouts ou entraîneurs en herbe se sont fait connaître depuis cet opus vidéoludique pour finalement, quitter le virtuel et rejoindre ces mêmes postes dans la vraie vie. En sera-t-il de même pour F1 Manager ? Il est bien entendu trop tôt pour le dire, mais en guise de comparaison avec FM, F1 Manager suit le bon rythme. 

F1 Manager
La même tension qu’au bord de la piste

Sans vouloir remplacer ou se montrer précurseur par rapport à l’opus footballistique, F1 Manager intègre tous les avantages de celui-ci, y compris au niveau du réalisme. Impossible de passer au-delà des règles fixées par les autorités au sein de votre écurie : tout se fait comme si vous étiez réellement Toto Wolff ou encore, Zac Brown.

Naturellement, ce jeu s’adresse ainsi plus aux puristes qu’aux néophytes de la F1, privilégiant pour leur part, la simulation de pilotage afin de réellement participer à ce qui se passe en piste. Pourtant, la course du dimanche n’est pas la seule occupation d’une écurie et c’est bel et bien ce que semble vouloir démontrer F1 Manager. Avis donc, à ceux qui apprécient gérer toutes les données et gagner une course des semaines, voire des mois en amont.

Rendez-vous chaque année ? 

Pour le moment, les chiffres de vente n’ont pas encore été dévoilés par le développeur et éditeur, Frontier Developments. Si cette coutume se fait de plus en plus présente dans cette industrie très concurrentielle, les retours des joueurs et des testeurs professionnels sont dithyrambiques. 

Ainsi, F1 Manager pourrait lui aussi, être publié lors de chaque nouvelle saison.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.