18 ans après le second opus, la 20th Century Fox a propose Terminator: Dark Fate, un opus qui se veut être la suite directe du cultissime T2. On vous donne notre avis !

Ce nouvel opus est réalisé par Tim Miller, à qui l’on doit l’excellent Deadpool, qui à co-écrit le scénario avec David Ellison et James Cameron (himself). Le long-métrage fait office de suite directe du second opus de la saga « Judgement Day » (Le Jugement dernier en VF), faisant donc abstraction des épisodes sortis depuis (NDLR : ce qui n’est pas plus mal, mis à part Renaissance qui était plutôt sympathique avec du recul).

C’est donc 18 ans après l’excellent Terminator 2 : Le Jugement dernier, que l’on découvre Dark Fate. Il va être difficile de parler du film sans spoiler donc je vais faire court pour éviter toute fuite malencontreuse. Dès les premières minutes, nous sommes directement plongé dans le bain avec le raccord de l’histoire de Dark Fate avec celle de Judgement Day. S’en suit les débuts d’une toute nouvelle histoire ou plutôt d’un monde où le jugement dernier n’a pas eu lieu, ou plutôt… pas encore.

Dark Fate ne s’ennuie pas et reprend les grandes mécaniques des deux premiers films avec la traque d’un humain en rapport avec la future résistance par un Terminator, et l’humain en question est protégé par un résistant qui arrive du futur. Jusque là, on est en terrain connu, jusqu’à l’arrivée de Sarah Connor toujours aussi badass que dans nos souvenirs. Linda Hamilton reprend son rôle mythique pour accompagner une Mackenzie Davis sous stéroïdes incarnant un soldat augmenté capable de faire face à la nouvelle génération de Terminator, le Rev-9. Celui-ci est interprété par Gabriel Luna (que l’on a pu voir dans la série Marvel Agents of S.H.I.E.L.D. sans le rôle du Ghost Rider) qui campe un Terminator à mi-chemin entre un T-800 et un T-1000, ou plutôt un concentré des deux. Le Rev-9 a la capacité de se diviser en deux partie, une solide avec l’exosquelette du Terminator, et l’autre liquide à l’instar du T-1000. Notre cyborg traque Dani, une jeune mexicaine lambda qui aura un rôle important dans la lutte des humains contre les machines. Nos amis tenteront de survivre jusqu’à leur rencontre avec Carl (Arnold Schwarzenegger), un T-800 vieillissant qui a un passé commun avec Sarah.

Ce nouvel opus met en avant la nouvelle génération, à savoir Natalia Reyes et Mackenzie Davis qui sont assez convaincantes, et tente de laisser en retrait Schwarzenegger et Hamilton mais les deux compères crèvent l’écran et le duo est toujours aussi attachant. On retrouve la Sarah Connor de notre enfance telle qu’elle était en 1991 (avec un peu plus de rides – logique -) et un nouveau T-800 terriblement attachant et « drôle ».

Enfin ! ENFIN !!! Terminator: Dark Fate fait mouche et touche en plein cœur les fans des deux premiers opus. Nostalgie, action explosive, anciennes têtes et nouveaux venus… tout est là pour (re)découvrir la saga Terminator.

Terminator: Dark Fate de Tim Miller avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Jude Collie, Mackenzie Davis et Gabriel Luna, est attendu pour le 23 octobre prochain au cinéma.

Trailer en VF

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.