Disney propose une nouvelle fois une de ses attractions sur grand écran. Jungle Cruise se voit donc adapté au cinéma pour le plus grand bonheur des fans.

Après la saga Pirates des Caraïbes, Le Manoir hanté et les 999 fantômes et À la poursuite de demain, Walt Disney Pictures propose donc une nouvelle adaptation cinématographique d’une des attractions phares des parcs Disneyland. Inaugurée en 1955 à Disneyland (Californie), Jungle Cruise propose un parcours à bord d’un bateau piloté par un skipper dans la jungle profonde.  L’attraction a depuis été installée au Magic Kingdom de Disney World (Floride), à Disneyland Tokyo, puis à Hong Kong Disneyland. Très populaire, l’attraction se voyait forcément offrir une adaptation ciné.

L’histoire du film nous projète en 1912, soit deux ans avec la grande guerre, où nous faisons la connaissance de Lily Houghton, une chercheuse intrépide qui a bien du mal à se faire entendre auprès des scientifiques londoniens. En effet, au début du siècle les femmes n’étaient pas admises dans les conseils scientifiques. A la recherche d’un arbre de légende dont les extraordinaires pouvoirs de guérison pourraient changer l’avenir de la médecine, la doctoresse dérobe un artéfact convoité par un dirigeant sans scrupule le Prince Joachin. Celui-ci est la clé pour trouver l’arbre. Arrivée en Amérique du Sud, Lily accompagnée de son frère font la connaissance de Frank Wolff, le skipper vieux rafiot délabré nommé La Quila. Lily, McGregor et Franck se retrouvent donc dans une aventure au fil de l’eau poursuivi par le Prince Joachin et son armée mais aussi de mystérieux êtres bien décidés à trouver l’arbre avant les passagers de La Quila… Stop no spoil !

Voilà en quelques mots le pitch de base. Nous n’avons pas parlé de l’introduction du film tant elle est importante dans l’histoire et celle-ci pourrait vous spoiler l’intrigue secondaire. Notez que la chanson d’intro est tout simplement divine, une adaptation de Nothing else matter du groupe Metallica.

Le casting est tout bonnement excellent, le duo Blunt/Johnson est magique et la complicité entre les deux personnages est palpable. Emilie Blunt est attachante dans le rôle de cette doctoresse maladroite et désireuse d’aventure. Dwayne Johnson nous offre un rôle assez comique sous les traits de Franck, le skipper débrouillard adepte des blagues ringardes (gros clin d’oeil à l’attraction). Jack Whitehall est l’élément comique du trio mais également un des plus émouvant quand on apprend la situation de ce dernier. Paul Giamatti ne déroge pas à la règle en incarnant un entrepreneur véreux tandis que Jesse Plemons incarne un prince sans scrupule mais terrible drôle avec ses répliques et ses mimiques étranges. Edgar Ramirez quant à lui est un peu mis en retrait ce qui est un peu dommage tant son personnage mériterait d’être approfondi.

Jungle Cruise véhicule également quelques message important comme la tolérance et nous montre les mauvais côtés du début du siècle comme le sexisme à outrance avec notamment le look vestimentaires de l’héroïne ou encore l’homophobie. Deux sujets malheureusement toujours d’actualité de nos jours.

La photographie est sublime avec des couleurs chatoyantes reflétant à ravir l’Amérique du Sud. Par contre, les effet spéciaux ne sont pas tous égaux. La jungle et la rivière ne pose aucun soucis comparé à certains animaux en CGI peu crédibles. Mais le tout reste totalement correct tout comme les compositions grandioses de James Newton Howard, à qui l’on doit les bandes originales de Raya et le dernier dragon et Maléfiques pour ne citer qu’elle.

Frais, Feel good et Prenant, Jungle Cruise c’est toute simplement l’Aventure (avec un grand A). Une comédie colorée au fil de l’eau qui réchauffe les cœurs où l’alchimie du duo Blunt/Johnson fonctionne à merveille. On ne serait pas contre une petite trilogie.

Jungle Cruise de Jaume Collet-Serra avec Dwayne Johnson, Emily Blunt, Edgar Ramirez, Jack Whitehall, Jesse Plemons et Paul Giamatti, est prévu pour 28 juillet prochain au cinéma.

Trailer en VF
Trailer en VO

1 commentaires

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.