Bohemia Interactive souhaitent réagir à la récente diffusion de vidéos tirées du jeu Arma 3 et utilisées à tort comme des séquences de conflits réels, en particulier dans le contexte actuel de la guerre en Ukraine.

Ces vidéos conçues par des utilisateurs ont le potentiel de devenir virales et sont massivement partagées sur les réseaux sociaux, parfois même par des médias grand public ou des institutions gouvernementales officielles. L’équipe de développement d’Arma 3 souhaite saisir cette opportunité pour rappeler comment le public peut distinguer ces vidéos du jeu de celles du monde réel.

Arma 3 est bien plus qu’un simple jeu de simulation militaire, c’est une plateforme sandbox unique. Le jeu original se déroule au cœur d’un conflit fictif et futuriste, en 2035. L’un des fondements de la série Arma est cependant l’ouverture de ses jeux à la personnalisation et au contenu créé par les utilisateurs (modding). Les moddeurs peuvent créer de nouveaux terrains, véhicules terrestres, avions, armes, uniformes, équipements et scénarios. Ils peuvent ensuite partager leurs créations avec l’ensemble de la communauté des joueurs. Il existe ainsi à ce jour plus de 20 000 mods téléchargeables sur le Steam Workshop pour Arma 3. Cela signifie que les joueurs d’Arma 3 peuvent reconstituer et simuler n’importe quel conflit historique, présent ou à venir, et ce dans ses moindres détails (grâce au moteur de jeu avancé). Cette liberté unique de la plateforme Arma 3 implique un inconvénient : les vidéos extraites d’Arma 3, surtout lorsque le jeu est moddé, sont susceptibles d’être utilisées à des fins de désinformation.

Bien qu’il soit gratifiant qu’Arma 3 puisse simuler les conflits armés modernes de manière aussi réaliste, nous ne sommes certainement pas heureux qu’il puisse être confondu avec des images de combat réelles et utilisé à des fins de propagande militaire dans le cadre d’un conflit armé. Cela s’est déjà produit par le passé (des vidéos d’Arma 3 auraient illustré des conflits en Afghanistan, en Syrie, en Palestine, et même entre l’Inde et le Pakistan), mais aujourd’hui, ce contenu a pris de l’ampleur dans le contexte du conflit en Ukraine. Nous avons essayé de lutter contre ce type de contenu en signalant ces vidéos aux fournisseurs de plateformes (FB, YT, TW, IG, etc.), mais c’est peu efficace. Pour chaque vidéo retirée, dix autres sont mises en ligne chaque jour. Nous avons constaté que la meilleure façon de résoudre ce problème est de coopérer activement avec les principaux médias et agences de vérification des informations (comme l’AFP, Reuters et autres), qui ont une meilleure portée et la capacité de lutter efficacement contre la diffusion de ces informations trompeuses », explique Pavel Křižka, responsable des relations publiques de Bohemia Interactive.

Comment distinguer les vidéos du jeu des images du monde réel (conseils des développeurs) ?

  • Très faible résolution
    • Même les smartphones les plus anciens sont capables de fournir des vidéos en qualité HD. Les fausses vidéos sont généralement de bien moindre qualité, et sont intentionnellement pixellisées et floues pour masquer le fait qu’elles sont tirées d’un jeu vidéo.
  • Tremblements de la caméra
    • Pour ajouter un effet dramatique, ces vidéos ne sont souvent pas capturées dans le jeu. Les auteurs filment un écran d’ordinateur avec le jeu en cours en basse qualité et avec un tremblement exagéré de la caméra.
  • Se déroule souvent dans l’obscurité / la nuit
    • Les séquences sont souvent sombres afin de masquer le niveau de détail insuffisant des scènes de jeux vidéo.
  • La plupart du temps sans le son
    • Les effets sonores du jeu se distinguent souvent de la réalité
  • Ne montre pas de personnes en mouvement
    • Si le jeu peut simuler le mouvement des véhicules militaires de manière relativement réaliste, il est encore très difficile, même pour les jeux les plus modernes, de capturer le mouvement naturel d’êtres humains.
  • Eléments HUD visibles
    • Les interfaces du jeu, telles que la sélection des armes, les compteurs de munitions, le statut des véhicules, les messages du jeu, etc. sont parfois visibles. Elles apparaissent généralement sur les bords ou dans les coins de la vidéo.
  • Effets de particules peu réalistes
    • Même les jeux les plus modernes ont du mal à reproduire de façon naturelle les explosions, la fumée, le feu et la poussière, ainsi que la façon dont ils sont affectés par les conditions environnementales. C’est en particulier flagrant concernant les nuages bizarrement séparés.
  • Véhicules, uniformes et équipements non authentiques
    • Les personnes ayant une connaissance avancée des équipements militaires peuvent reconnaître l’utilisation de moyens militaires irréalistes pour un conflit donné. Par exemple, dans une vidéo trompeuse largement diffusée, un système de défense aérienne américain C-RAM abat un avion d’attaque au sol américain A-10. Les unités peuvent également afficher des insignes, des camouflages, etc. qui ne sont pas authentiques.

« Enfin, nous souhaitons demander aux joueurs et aux créateurs de contenu d’Arma 3 d’utiliser leurs images de jeu de manière responsable. Au moment de partager ce type de contenu, il est préférable de s’abstenir d’utiliser des titres de vidéos « clickbait » et indiquer toujours clairement que la vidéo provient d’un jeu vidéo et ne décrit pas des événements réels. De nombreux joueurs d’Arma nous ont signalé des séquences identifiées par erreur, ce qui aide les spectateurs à comprendre ce qu’ils voient. Merci pour votre aide ! »

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.